Accès direct au contenu

À taux zéro

Comment l’OM peut économiser 3,5 millions deuros

En proie à des difficultés financières, l’Olympique de Marseille peut réaliser une économie importante les six prochains mois. Un chantier quasi-prioritaire.

Une fois sur deux, le président Vincent Labrune ouvre les micros pour faire savoir à ceux qui ne le sauraient pas encore compris que l’Olympique de Marseille n’a plus d’argent. Les héritiers Louis-Dreyfus viennent pourtant d’être cités parmi les 40 plus grandes fortunes françaises exilées en Suisse (1 à 1,5 milliard d’euros)… La mauvaise gestion financière des saisons 2010 et 2011, conduites par Jean-Claude Dassier qui réclame désormais 1,7 million à l’OM, pèse encore très lourd dans les comptes du club. Et notamment les 15 millions d’euros investis sur André-Pierre Gignac.

Exit Lucho et Gignac
C’est justement en se débarrassant dès cet hiver d’André-Pierre Gignac et de ses 320 000 euros brut mensuels que l’OM pourra réaliser une économie conséquente. En prêtant son joueur à la trêve, à un club anglais (Fulham), allemand (Wolfsburg) ou turc (Fenerbahçe), Marseille s’épargnerait une dépense de 1,6 million d’euros. De même avec Lucho Gonzalez (360 000 euros brut par mois). Arsenal, intéressé par un prêt cet été, peut revenir à la charge. Et l’OM d’économiser 1,8 millions d’euros. Au total, en laissant filer deux joueurs pas vraiment indispensables à leur effectif, les Phocéens pour s’offrir une bouffée d’oxygène (3,5 millions d'euros). Et s’appuyer plus sereinement sur des joueurs performants, souvent mis de côté car pas payés au prix fort, eux (Amalfitano, Kaboré, Jordan Ayew).