Accès direct au contenu

Poussé vers la sortie

Brandao embete l’OM

Marseille est à la recherche d'un attaquant de classe internationale. Il a besoin pour cela d'argent frais. Mais Brandao se refuse à envisager un transfert qui ferait du bien aux finances phocéennes.

L’équation de l’OM est simple : vendre pour recruter. 3,5 millions d’euros récupérés pour la vente de Bakari Koné à Al Shorta (Qatar), c’est déjà ça. La résiliation de contrat de Fernando Morientes, qui est en bonne voie, permettra également de dégager du budget. Dans la même logique, Marseille tente de trouver un accord pour se séparer de Cyril Rool et de son imposant salaire (on parle de 200 000 euros mensuels). Mais cela ne suffit pas pour aller dénicher le grand attaquant espéré à côté de Mamadou Niang en Ligue des champions. Les 8 millions d’euros attendus pour la vente de Brandao rapprocheraient l’OM de ce buteur recherché.

Problème, le Brésilien, actuellement en vacances au pays, n’a aucune intention de quitter les Bouches-du-Rhône. «Ma volonté est de rester à l'OM. Il me reste encore deux ans de contrat et je veux rester pour finir ma carrière à Marseille, annonce-t-il. De toute façon, c'est logique que les dirigeants cherchent à recruter. C'est bien pour le groupe car nous avons des objectifs élevés en Ligue des champions. Moi, je vais continuer à me donner à fond.» Deschamps devra trouver les arguments pour convaincre le Brésilien que son avenir ne passe plus par Marseille. Mais personne ne se presse pour l’attaquant aux 8 buts en Ligue 1 cette saison. Tigana n’en veut pas à Bordeaux. On parle d’un vague intérêt de Naples mais le dossier Brandao pourrait devenir vite encombrant.