Accès direct au contenu

Trop de graisse

Aulas-Sarkozy : même combat !

OL Groupe vient d’annoncer sa stratégie pour les cinq prochaines années. Un plan de rigueur dans les règles qui contraint l’Olympique Lyonnais à faire comme la France : des économies drastiques.

Jean-Michel Aulas avait prévenu : l’Olympique Lyonnais doit faire des économies. Après une décennie sur les sommets français, les Gones sont aujourd’hui redescendus de leur nuage et n’ont plus d’autres choix que de réduire leur train de vie. Comme la France, Lyon va donc devoir se serrer la ceinture. Et prend pour cela des mesures d’austérités.

Lyon doit vendre pour 40 millions d’euros
Le communiqué d’OL Groupe ne passe pas par quatre chemins et fixe clairement les objectifs du club : « Le groupe confirme sa stratégie de pérennité économique avec le développement des ressources consécutives à la réalisation du Stade des Lumières. Le groupe souhaite réduire progressivement la masse salariale d’environ 20 millions d’Euros. Il prévoit des cessions de joueurs pour un montant global d’environ 40 millions d’Euros afin de diminuer les charges d’amortissements de contrats joueurs. »

Être vite dans les clous
Jean-Michel Aulas a donc choisi de prendre le taureau par les cornes et de poursuivre le dégraissage du mammouth lyonnais. Une opération qui s’inscrit dans la durée et dont le but reste d’assainir les finances en vu de la mise en place prochaine du fair-play financier. Autant dire qu’il ne fait pas bon d’être lyonnais en ce moment : club au régime, pouvoir d’achat en berne. Vivement OL Land !