Accès direct au contenu

Foot - ASSE

ASSE : Ruffier, Van Wolfswinkel… Le bilan contrasté de Pierre Ménès

Stéphane Ruffier, ASSE

Comme à son habitude, Pierre Ménès y est allé de ses petits commentaires à l’issue des matchs européens qui avaient lieu jeudi soir. Le consultant de Canal + s’est exprimé concernant la performance de l’ASSE, avec du bon et du moins bon…

Alors que tout le public stéphanois était dans l’attente d’un exploit de l’ASSE en Europa League contre l’Inter Milan, les joueurs de Christophe Galtier ont obtenu le point du match nul face aux Intéristes (1-1). Le quatrième en autant de matchs disputés dans cette compétition.

« UNE PREMIÈRE MI-TEMPS TRÈS PÉNIBLE DES VERTS »

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du positif, mais aussi du négatif aux yeux du consultant : « La soirée avait commencé par Sainté-Inter, avec une première mi-temps très pénible des Verts, qui ne doivent d’être rentrés aux vestiaires au repos avec un seul but d’écart qu’au talent de Ruffier, a indiqué Pierre Ménès sur son blog. Pendant 45 minutes, les Stéphanois ont été quasiment inexistants dans leur 5-2-3 totalement inopérant. » Le message est passé.

« OPTIMISTE, OUI. MAIS PAS BÉAT ! »

Mais Pierre Ménès ne s’est pas contenté de pointer les errances défensives en glissant un petit mot sur « Ricky », l’attaquant de l’ASSE, sans le critiquer : « Après le repos, ils ont inscrit leur premier but dans la compétition sur une puissante frappe de Bayal Sall. À partir de là, les hommes de Galtier ont mis plus d’impact physique et se sont créé plus d’occasions, Van Wolfswinkel ratant notamment un face-à-face avec Carrizo. La seconde période était donc nettement meilleure, et malgré ce quatrième nul les Verts ont encore les moyens de se qualifier avec deux derniers matchs à leur portée. Ceci étant, tous les matchs de ce groupe semblaient à leur portée et ils n’en ont pas gagné un seul. Donc optimisme, oui. Mais pas béat. » Pierre Ménès, entre chaud et froid…

Articles liés