Accès direct au contenu

UN SACRE NUMERO

Le premier caprice de Balotelli

A peine arrivé à Manchester City, Mario Balotelli a déjà fait valoir ses qualités d'enfant gâté. L'attaquant italien se croit déjà au-dessus de ses partenaires.

Dégagé de l’Inter Milan à coups de pied aux fesses pour n’en faire qu’à sa tête malgré un talent indéniable, Mario Balotelli est venu se racheter une conduite à Manchester City. C’est mal barré. Arrivé la semaine dernière en Angleterre, l’attaquant transalpin a déjà fait son premier caprice. Non content de devoir changer de numéro de maillot, il a demandé à son jeune partenaire Greg Cunningham de lui donner le sien !

Fameux n°45
«Toute ma vie, j’ai porté le même numéro et je le voulais ici aussi, indique Balotelli. Greg a été bien sympa de l’échanger». Ce fameux maillot, floqué du n°45, était donc la propriété du latéral gauche irlandais, qui a signé un contrat de quatre ans avec les Citizens. Il a changé pour prendre le dossard 22, laissé par son compatriote et ancien capitaine du club Richard Dunne.