Accès direct au contenu

Très costaud

La vraie star du PSG : c’est Nenê !

Les arrivées de Pastore, Ménez ou Sissoko ont banalisé la présence de Nenê dans l'effectif parisien. Sauf que depuis six mois, le meilleur au Parc des Princes : c'est lui. Et le match d'hier soir, face à l'Athletic Bilbao (4-2), a été une nouvelle preuve.

La saison dernière, la star du PSG, c’était Nenê. Meilleur buteur du club avec 14 réalisations, le Brésilien a très souvent fait gagner Paris, malgré quelques habituels trous d’air. Mais avec l’arrivée des Qataris et le recrutement de Pastore, Ménez et Gameiro, la lumière a eu tendance à se détourner du n°10 parisien. Le bon début de saison du PSG, conjugué à l’efficacité de Gameiro devant le but, ont donc éclipsé le Brésilien qui n’a trouvé le chemin des filets qu’à une seule reprise, sur penalty, face à Valenciennes (3e journée). Vexé de ne plus être l’homme par qui vient les miracles, Nenê s’est engagé dans des numéros de soliste aussi déroutant qu’agaçant. Un ego de plus dans ce parterre de stars qui n’arrange rien à la tâche d’Antoine Kombouaré, déjà bien servi en la matière avec l’individualiste Ménez et l’artiste Pastore. Mais depuis ce début de saison difficile et les critiques qui se sont abattues sur lui, Nenê a-t-il changé ?

Toujours perso mais plus efficace

« Oui et non, juge Vincent Guérin, ancien milieu de terrain parisien. L’an dernier, c’était l’un des seuls à pouvoir faire la différence individuellement. Le jeu était axé sur lui. Aujourd’hui, au regard de l’effectif, le jeu est moins tourné vers lui. Mais on se rend compte qu’il est toujours aussi important et que finalement, le jeu passe par lui. Il fait aussi plus de dézonage et permute plus. Il a su se mettre au diapason du collectif et de l’esprit d’équipe recherché par Antoine Kombouaré. » Un sentiment pas forcément partagé par Elie Baup, consultant pour Canal+ : « Le fait qu’il est soit-disant simplifié son jeu n’est pas très criant. Il continue de chercher la solution individuelle alors qu’il y a d’autres possibilités. Mais il travaille beaucoup sur son côté gauche. » Des performances qui font qu’à mi-saison, Nenê est incontestablement le Parisien le plus régulier depuis le début de saison. « Il est monté progressivement en puissance en terme d’efficacité et de performance, analyse Vincent Guérin. Il mouille le maillot à chaque match. » Sur ce point, Elie Baup confirme : « Nenê a débuté sa saison moyennement par rapport à la mise en valeur des recrues. Mais sur la période difficile qu’a traversé le PSG, heureusement qu’il était là. Il a répondu présent. C’est le joueur le plus régulier du groupe. »

Guérin : « Nenê est un leader »

Cette régularité nouvelle a permis à Nenê d’être plus important qu’il ne l’était dans l’effectif parisien. Vincent Guérin :« Nenê a pris du poids au travers des arrivées de certains joueurs dont on attendait beaucoup car il a été le plus constant. Il a prouvé qu’il était un leader. » Nenê homme clé du PSG comme l’an dernier ' « Il en faut plusieurs, poursuite notre interlocuteur. Mais c’est un joueur référent sur lequel Antoine Kombouaré s’appuie. Il a fait preuve de personnalité sur le terrain, mais aussi dans le vestiaire. C’est un joueur de caractère qui a une place très importante au sein du groupe. » Alors, comme le conclut à juste titre Elie Baup : « Espérons qu’il soit encore bon après la trêve pour ne pas faire comme l’an dernier.

A lire auss : PSG : les notes du match

Retrouvez Le 10 Sport jeudi dans vos kiosques en ligne sur www.lekiosque.fr