Accès direct au contenu

Foot - Barcelone

Barcelone - Malaise : Daniel Riolo charge Antoine Griezmann

Sur le plateau de l’After Foot, Daniel Riolo est revenu sur les sifflets des supporters de l’Atletico Madrid envers Antoine Griezmann avant Atletico Madrid - Barcelone en assurant que le Français n’est pas exempt de tout reproche dans cette situation.

Après de longues semaines de négociations, Antoine Griezmann s’engageait avec le FC Barcelone courant juillet, soit un an après la diffusion de son documentaire « La Decision » dans lequel il se mettait en scène concernant son indécision : signer au FC Barcelone ou prolonger à l’Atletico Madrid. Finalement, celui qui allait devenir champion du monde quelques semaines plus tard, décidait de rester dans la capitale espagnole. Tout ce feuilleton a attisé le ressentiment des fans de l’Atletico Madrid qui ont hué Griezmann lors de son entrée sur la pelouse du Wanda Metropolitano dimanche soir lors de Atletico - Barça. Un accueil tout à fait justifié selon Daniel Riolo qui n’a pas compris la communication de Griezmann dans cette affaire.

« Finalement, il reste à l’Atletico, puis il s’en va, mais on ne sait pas trop où il veut partir au fond »

« Il arrive à l’Atletico, ça se passe très bien, c’est un enfant du club, il y a la relation avec Simeone, avec Godin, tout ça est très bien mis en scène, il n y a aucun doute sur sa sincérité. Et peut-être même qu’aujourd’hui c’est pareil. Finalement, il fait des erreurs de communication, alors que ces mecs sont surinvestis dans la comm justement. Ils prennent des mecs pour s’occuper d’eux, ce sont les dérives du foot business. Tu te fais entourer de mecs qui doivent réfléchir à ta place, et le mec (NDLR Griezmann) fait son fameux film avant la Coupe du monde complètement moisi (NDLR La Decision). Finalement, il reste à l’Atletico, puis il s’en va, mais on ne sait pas trop où il veut partir au fond. Il ne peut pas aller au Real (Madrid), mais grosso modo s’il avait pu je crois que c’est là qu’il aurait voulu aller. Il va au Barça, où ça ne se passe pas très bien. Et alors qu’il aurait pu rester un joueur marquant de l’Atletico, on a mis des saloperies sur la plaque qui lui rend hommage au club, et une bronca qu’on pouvait attendre beaucoup plus forte… ». a confié Daniel Riolo sur le plateau de l’After Foot au micro de RMC Sport ce dimanche soir.

Articles liés