Accès direct au contenu

Tableau d’honneur

Italie-France : Les notes des Français

Mamadou Sakho

Après avoir mis en échec l’Espagne à Madrid (1-1), l’équipe de France se rendait à Parme pour y affronter l’Italie et a ramené un succès de prestige. Les Bleus sont à l'honneur.


Hugo Lloris : 6
Pour son premier match depuis sa boulette face à Maribor avec Tottenham, Lloris a rassuré tant dans ses relances que dans ses prises de balle. Le capitaine des Bleus ne peut en revanche rien sur le but d’El Shaarawy et la frappe sur la barre de Balotelli. Un match propre.

Mathieu Debuchy (remplacé par Réveillère à la 45e) : 5
Il a eu du travail avec Balzaretti dans son couloir mais a plutôt bien coulissé avec Sissoko. En revanche, il n’a pas assez créé dans le domaine offensif. Son remplaçant Réveillère a fait le job.

Laurent Koscielny : 5
Le défenseur d’Arsenal a été moins en vue que son alter ego de la charnière. Discret, donc, il n’a pas détoné mais n’a pas fait de bévue non plus. Au fil du match, il a même pris le dessus sur Balotelli.

Mamadou Sakho : 6,5
Une première intervention hasardeuse, une faute énorme sur Balotelli, un mauvais choix sur sa frappe (10e). Le Parisien aurait pu sombrer mais est monté crescendo au fil du match, pour le terminer avec quelques bons points dans l’engagement et l’autorité.

Patrice Evra : 6
Tonique sur ses premières sorties, il a perdu un ballon facile (22e) mais n’a pas lâché. Il a entretenu sa complicité avec Ribéry, qui n’a toutefois pas été au rendez-vous du soir. Le Mancunien a été assez présent en attaque.

Etienne Capoue : 5,5
Précieux dans la couverture de balle, il a été un relais honnête dans l’entrejeu mais s’est fait remarquer par son manque de vigilance sur le but d’El-Shaarawy (35e).

Blaise Matuidi : 7
Le Parisien a réussi le tour de force de se montrer propre tout en restant agressif. Des retours judicieux à foison et une lecture impeccable du jeu. Du grattage de ballons à la pelle et des solutions données tout au long du match. Excellent.

Mathieu Valbuena (remplacé par Gourcuff à la 72e) : 8
Remuant, disponible, frappeur averti de coups de pied arrêté et auteur d’un but énorme, le Marseillais a été le meilleur Français à Parme. Deschamps l’a installé peut-être pour un bout de temps en meneur de jeu.

Moussa Sissoko : 6
Il n’a pas toujours bien tenu son couloir et manque de vitesse. On voit qu’il reste plus à l’aise dans les taches défensives mais son match n’est pas à jeter car il a réussi à densifier le milieu en donnant du poids aux incursions de Valbuena.

Franck Ribéry (remplacé par Ménez à la 62e) : 4
Victime de prises à deux ou trois, le Bavarois n’a jamais vraiment fait de différence balle au pied. Prandelli l’avait ciblé et sa stratégie a marché. L’entrée de Ménez a été décisive puisque c’est lui qui emmène le but du 2-1 de Bafé Gomis (67e).

Olivier Giroud (remplace par Gomis à la 64e) : 4
Pris au piège du hors-jeu d’emblée, il a été peu alimenté de bons ballons et s’est empêtré dans la toile d’araignée italienne. Son jeu dos au but n’a pas été assez utilisé. A peine entré, Gomis, lui, était placé au bon endroit au bon moment pour marquer le but du 2-1.