Accès direct au contenu

Honteux

Evra Ribery a qui le tour

Plus attaché aux performances sportives qu'au devoir de mémoire, Laurent Blanc a envoyé un drôle de message en rappelant Ribéry et Evra. Comme à Nico Anelka par exemple...

Il y a deux écoles. Ceux qui ont des valeurs et ceux qui en ont moins. D'un côté, la butée Chantal Jouanno qui nous ressort tous les week-ends son couplet type. « Ça serait dommage de voir Franck Ribéry ». De l'autre, le têtu Laurent Blanc, inflexible sur la priorité sportive. « Je fais des choix dictés par des critères sportifs. » Logiquement, Evra et Ribéry ont donc été rappelés. Enfin, logiquement...

Knysna, c'est pas terminé ?
Drôle de discours que celui tenu par Laurent Blanc pour justifier leur sélection. Depuis toujours, le patron des Bleus a affiché sa volonté de « tourner la page de Knysna ». Pourtant, quand on lui demande si rappeler Evra et Ribéry est dans cette dynamique, il répond : « sur le coup, je dirais que non. » Avant d'entamer un raisonnement que l'on qualifierait de tiré par les cheveux. « A un moment donné, si on veut fermer ce chapitre, il faut assumer certaines choses. » En d'autres termes, passer de paria à nécessaire ne prend, dans la conception made in Blanc, que quelques mois. Bien sûr, il faut y ajouter le discours de la dernière chance. « Franck Ribéry a été sanctionné, il a payé, nous confie par exemple Michel Hidalgo. C'est comme dans la vie. Une fois que l'on a purgé sa peine, on a le droit à une seconde chance. » Argument infaillible. Mais se passer tout simplement de Ribéry et Evra était une solution bien plus simple. Et d'ailleurs, ne l'avait-il pas fait avec Evra face au Brésil ?

Anelka, tant qu'à faire ?Et puis quitte à faire du neuf avec du vieux, pourquoi ne pas, dans ce cas, envisager le retour de Nicolas Anelka ? Certes, l'attaquant de Chelsea est suspendu jusqu'en 2012 par la FFF, mais puisque le sélectionneur est près à laver plus blanc que Blanc... « Anelka, c'est un cas différent. Déjà, il n'a pas le même âge que Ribéry et Evra. Au niveau de son comportement, c'est tout de même une autre échelle que Ribéry et Evra, il est tellement en dehors des Bleus. » Pourtant, au vu de ses performances sportives, il n'est pas plus illégitime que les autres. « Il met des buts avec Chelsea ? Et alors ? Chelsea, ce n''est pas l'équipe de France et avec les Bleus, il ne marquait pas tant que cela. Pour moi, Anelka ne s'impose pas. Il y a plein d'autres joueurs à prendre en équipe de France plutôt que lui. » On est du même avis. Mais dans ce cas, Ribéry et Evra, ce n'est pas pareil ?

Découvrez l'intégralité de cet article dans le 10 Sport,
en kiosque depuis ce jeudi