Accès direct au contenu

Foot - Coupe du monde

Coupe du monde 2022 : L’Australie pose ses conditions

Joseph Blatter

Alors qu’une avancée de la Coupe du monde 2022 au mois de janvier-février se précise de plus en plus à la FIFA, l’Australie qui était candidate à l’organisation de l’événement, réclame des dommages et intérêts si l’idée venait à se confirmer. Franck Lowy, le patron de la Fédération australienne pointe les chamboulements que cela engendrerait : « Si la Coupe du monde est déplacée en hiver, c'est à dire en plein milieu de notre championnat, cela aura un impact. Pas seulement sur la saison 2022 mais aussi sur la saison précédente, et sur la saison suivante. Les clubs, les investisseurs, les joueurs et les fans seraient impactés. » A noter aussi que l’Australie comme les autres candidatures, devait répondre à un cahier des charges… qui préconisait l’organisation de la Coupe du monde entre juin et août 2022.