Accès direct au contenu

Dommage

Arsenal : Pourquoi Giroud a été privé de triplé

Les Gunners ont vécu une nouvelle désillusion, samedi, face à Fulham. Malgré un doublé d’Olivier Giroud, Arsenal n’a pu faire mieux que match nul (3-3). La faute à Mikel Arteta, qui a loupé un penalty en fin de partie. Un penalty que le Français n’était pas autorisé à tirer.

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Arsenal. Après onze journées, les Canonniers n’arrivent déjà plus à suivre le rythme imposé par les deux Manchester et Chelsea. Victorieux à une seule reprise lors de leurs quatre dernières rencontres de Premier League, les hommes d’Arsène Wenger sont déjà relégués à onze longueurs du leader United. Samedi, face à Fulham, le club londonien a une fois de plus été victime d'un scénario dantesque. Et ce malgré un doublé d’Olivier Giroud.

Pas dans la liste des tireurs de penalty
Le Français aurait même pu inscrire un triplé. Dans les derniers instants du match, les Gunners ont obtenu un penalty. Penalty tenté et raté par Mikel Arteta. Tout le monde s’est alors demandé pourquoi l’ancien montpelliérain n’avait pas pris ses responsabilités. L’intéressé a rapidement levé le voile sur cette interrogation. « J’étais confiant (pour le tirer), a expliqué l’international tricolore après la partie. Certains gars m'ont demandé pourquoi je n'ai pas pris le ballon, mais c'était prévu comme ça avant le match. L’entraîneur a sa liste de tireurs de penalty. »

Arteta pas dans les meilleures dispositions
Mais Giroud n’aurait-il pas dû outrepasser les consignes du coach ? L'ancien du MHSC pour une fois en réussite aurait pu ou peut-être du suppléer Mikel Arteta, qui vivait un match compliqué. Peu à l’aise dans l’entrejeu, le milieu de terrain espagnol a provoqué le penalty de Fulham. A cause de la faute de l'ancien parisien, Arsenal s'est retrouvé mené (2-3). « C'est très difficile parce que Mikel était sous pression, poursuit-il. A la dernière minute, ce n'est pas très facile de tirer un penalty. Nous devons concéder moins de buts parce que c'est trop difficile de gagner si nous prenons beaucoup de buts. »

« Des jours meilleurs »
Malgré cette nouvelle contre-performance, Giroud veut garder le moral. Les périodes délicates, il connait. Faire le dos rond également. Voilà pourquoi, l'international tricolore pense qu’il faut laisser passer l’orage. « Quand je ne marquais pas au début de la saison, je suis resté confiant, conclut l’ancien joueur de Tours. Je travaille toujours sur mon mental et mon jeu. Les erreurs individuelles nous font du mal et c'est pourquoi nous devons faire preuve de solidarité. C'est une mauvaise série, mais il ya beaucoup de qualité dans cette équipe. Nous aurons des jours meilleurs. »

Par Thomas Figueiredo