Accès direct au contenu

Foot - Ligue des Champions

Chelsea - Riolo : « Mourinho ? Il paraît que jouer comme ça c’est du génie tactique… »

José Mourinho, Chelsea

Éliminé hier soir avec Chelsea par l’Atlético Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions, José Mourinho cristallise aujourd’hui toutes les critiques…

Encensé il y a encore peu de temps pour ses résultats acquis face au PSG, à Liverpool ou à l’Atlético Madrid lors du match aller, Chelsea est retombé de son petit nuage hier soir en s’inclinant à domicile (1-3) face aux Colchoneros. Alors qu’il avait aligné une équipe particulièrement défensive au coup d’envoi, José Mourinho a clairement raté son pari tactique, ce qui lui vaut aujourd’hui bon nombre de critiques.

« PERSONNELLEMENT, JE DÉTESTE ÇA »

Dans son édito publié sur RMC, le journaliste Daniel Riolo n’y est ainsi pas allé de main morte. « Mourinho est en pleine obsession défensive. À domicile et après avoir ramené un 0/0 du match aller, il propose une compo avec seulement trois joueurs offensifs. C’est à contre-courant de tout ce qui se fait depuis des années. Même avec l’Inter en 2010, jamais il n’a proposé de tactique aussi fermée. Mourinho la serrure veut visiblement gagner la compétition de cette façon. Toutes les tactiques sont respectables. Je dis toujours et j’insiste, le foot ne doit jamais être uniforme. Mais on doit avoir le droit de ne pas aimer. Et personnellement, je déteste ça. C’est très rare que je regarde un match de cette façon, mais clairement je souhaite la défaite de ce « Boring Chelsea ». La dernière fois que j’avais souhaité la défaite d’une équipe, c’était en 2012. Chelsea, déjà…», a-t-il déclaré.

« C’EST ÉCOEURANT, GERBANT »

« Les Bleus dégagent beaucoup de tranquillité. Ça marche tellement bien qu’ils vont même marquer. Ils n’ont rien fait, rien proposé mais avec un ballon, ça passe. C’est écoeurant, gerbant, mais ça gagne et il paraît que c’est ça qui importe. Il paraît que jouer comme ça, c’est du génie tactique. Mourinho se moque des critiques et des « philosophes » du foot. A ses yeux, celui qui gagne a raison. Quand il perd, c’est la faute aux arbitres ou à l’équipe d’en face qui ne sait pas jouer… Lui ne perd jamais », a-t-il ajouté.

Articles liés