Accès direct au contenu

Foot - Chelsea

Chelsea : José Mourinho et sa conversation marquante avec le père d’Eden Hazard !

Eden Hazard & José Mourinho, Chelsea

Dans un long entretien réalisé par Gary Neville pour le Telegraph, José Mourinho a évoqué la relation particulière qu’il entretient avec le prodige belge Eden Hazard.

Depuis le retour de José Mourinho à Chelsea, Eden Hazard est la cible régulière des critiques du technicien portugais, qui lui a notamment reproché à maintes reprises son manque d’implication défensive. Mais c’est parce qu’il « adore travailler avec lui » que le Special One réserve un traitement particulier à l’international belge.

« IL SAIT QUE JE L’AIME BEAUCOUP »

« Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi mais le profil des joueurs est totalement différent d’il y a quinze ans. Ce sont des garçons différents. Je crois qu’Eden est hors contexte en ce moment. Pourquoi ? Parce que c’est un garçon fantastique. Il est humble, très humble. Très gentil. Très poli. Égoïste - pas le moins du monde. Égocentrique - pas du tout. Il est fantastique. Il a un talent incroyable (…) J’adore travailler avec lui. J’adore le garçon. Il aura toujours mon soutien. Il connaît ma nature. Notre relation est arrivée à un point où je peux tout lui dire. Il sait que je l’aime beaucoup. »

« SON PÈRE M’A DIT QUELQUE CHOSE QUE J’AI ADORÉ… »

Et le Special One de révéler les détails d’une conversation avec le père de l’ancien Lillois. « J’ai eu une conversation avec son père. Son père m’a dit quelque chose que j’ai adoré. Je ne crois pas que ce soit un problème de vous le révéler. Il m’a dit : "J’ai un fils merveilleux. C’est un père fantastique. Un mari fantastique. Je veux qu’il change parce que je veux qu’il devienne un joueur fantastique. Mais je ne veux pas qu’il change beaucoup. Je ne veux pas qu’il devienne - et il a cité le nom de deux ou trois joueurs. Je veux juste qu’il soit le même mari, le même père, le même fils, avec un petit peu plus de ténacité, d’agressivité mentale, d’ambition, d’ego. Un tout petit plus. Et vous êtes l’homme de la situation." On ne peut jamais transformer ces joueurs fantastiques en bêtes de compétition. Même son père ne le souhaite pas. On doit juste l’amener à un niveau différent en travaillant dur à l’entraînement, ce qu’il fait. »

Articles liés