Accès direct au contenu

Brice Taton est mort

Quelles sanctions pour la serbie

le10sport

Après la mort de Brice Taton, l'émotion est vive dans les rangs toulousains. Mais au-delà du drame humain se pose la question de la violence chronique qui sévit autour du sport en Serbie.

Depuis le 17 septembre, Brice Taton était entre la vie et la mort. Aujourd'hui, le supporter toulousain est tombé du mauvais côté du fil. Gravement blessé après des affrontements entre des hooligans serbes et des supporters toulousains semblent-ils bien intentionnés, Brice Taton est décédé des suites de ses blessures.

Un triste épisode supplémentaire dans l'histoire violente qui lie parfois la Serbie au sport. On se souvient notamment que le match Serbie-France, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2010, a été pendant un moment sous la menace d'un huis clos, après des jets de projectiles de la part des supporters serbes envers des autrichiens lors de Serbie-Autriche (1-0).

Certains joueurs se sont également distingués récemment. Il y a un an jour pour jour, Slobodan Rajkovic a été suspendu pour une durée de douze mois, pour avoir craché sur l'arbitre de la rencontre Serbie-Argentine aux Jeux Olympiques de Pékin. Après le drame du Heysel, il y a plus de vingt ans, les clubs anglais avaient tous été suspendus de 1985 à 1991. Comme quoi, des sanctions existent...