Accès direct au contenu

Des chefs en état ?

Obama Sarkozy et Poutine mouillent le maillot

C'est bon pour la forme. C'est aussi bon pour la com'. Les gouvernants de notre monde son aussi parfois des sportifs accomplis. Par curiosité ou passion, une bonne suée ne leur fait pas de mal. Parfois, ça fait rire. Souvent, ça fait peur?

Nicolas Sarkozy : Un président à l’américaine

Fréquence : 2 à 3 fois par semaine.

Le président est un sportif ! C’est une première dans la cinquième République. De Gaule, Pompidou, Giscard, Mitterand et Chirac ne nous avait pas habitués à tant de sueur. Course à pied ou cyclisme, Nicolas, entouré de ses gorilles, se permet quelques sorties. Quand il était ministre de l’Intérieur déjà, il courait plusieurs fois par semaine dans le parc de la place Beauvau. Il n’a pas changé ses habitudes depuis qu’il est à l’Elysée. Ses collaborateurs sont parfois même conviés à partager quelques foulées avec le Président. François Fillon, Laurent Wauquiez, Bernard Kouchner, et bien entendu Carla Bruni ont ainsi servi de partenaire.

Le vélo : sa grande passion. Nicolas Sarkozy est même licencié dans un petit club de cyclisme du Morbihan. En effet, depuis le début de la saison, le Président de la République est membre du « Vélo Sport de Rhuys ». Une licence « pass loisirs » qui ne lui permet pas de s’inscrire à des compétitions mais donne officiellement le droit de participer à des cyclo-sportives. Pas sûr cependant que le chef d’Etat prenne le temps de faire une cyclo en Bretagne. 

 Barak Obama : Air Ball One

Fréquence : 6 fois par semaine

Autant le dire tout de suite : Barak Obama n’est pas un fan de bowling. Quelques jours après son élection en 2008, le Président avait déclaré à ABC qu’il pensait fortement à remplacer le terrain de bowling de la Maison Blanche, cher à Richard Nixon, par un terrain de basket. Sa petite série de boules envoyées dans la gouttière l’avait convaincu. Son sport lui, c’est le basket. « C’est mon premier amour », annonce-t-il même sur la première phrase de son autobiographie. Depuis qu’il a 10 ans, et un ballon offert par son père à Noël, Barak Obama est un chevronné. Champion de l’Etat d’Hawaï avec son campus de Punahou en 1979, il ne déplore qu’une chose : n’être qu’un joueur moyen ! « Je joue au basket avec une passion consumante, qui a toujours excédé mon talent limité ».

Vladimir Poutine : L’Iron Man du KGB

Fréquence : Tous les jours

« Apprenons le judo avec Vladimir Poutine ». Ce n’est pas une blague mais bien l’intitulé du DVD éducatif proposé par le chef du gouvernement russe, en 2008. Vidéo sur laquelle Vladimir Poutine, dans son joli kimono blanc, démontre comment un harai goshi peut être parfaitement exécuté. Ceinture noire depuis l’âge de 13 ans, Vladimir est un maître dans la pratique de cet art martial. Il continue, malgré sa fonction, de prodiguer des bons conseils aux jeunes champions de judo russes. Parfois, lors de ses visites officielles, il s’invite sur les tatamis pour des petits combats. Une initiative qui permet à l’homme politique de se présenter sous ses meilleurs atouts devant les caméras de la chaîne nationale. Un Premier ministre penché sur un rival terrassé, voilà un cliché qui fait du bien dans les sondages.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur les chefs d'Etat
dans le journal LE 10 SPORT en vente en kiosque depuis jeudi matin.