Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - Real Madrid, Chelsea… Mendes, l’agent de Cristiano Ronaldo, accusé de pratiques illégales !

Jorge Mendes

Souvent catalogué comme l’agent le plus influent de la planète football, Jorge Mendes est loin de faire l’unanimité dans le milieu. Le Portugais est aujourd’hui visé par une enquête de la presse anglaise.

C’est une rengaine que tout amateur de football européen a l’habitude d’entendre à chaque période de mercato. Dès qu’un gros transfert se profile à l’horizon, Jorge Mendes n’est jamais très loin. Âgé de 48 ans, l’agent portugais est régulièrement catalogué comme étant l’agent le plus influent du football mondial, lui qui compte notamment dans son « écurie » des gros poissons comme Cristiano Ronaldo, Radamel Falcao, José Mourinho, Angel Di Maria, James Rodriguez et bien d’autres encore. Mais les pratiques du Portugais ne font pas l’unanimité.

CONFLITS D’INTÉRÊTS POUR JORGE MENDES ?

Ainsi, à en croire les informations du Guardian, qui publie une enquête sur son site Internet, les pratiques de Jorge Mendes seraient contraires au règlement de la FIFA ! Le très sérieux quotidien anglais accuse notamment ce dernier de conflits d’intérêts. En compagnie de Peter Kenyon, ancien dirigeant de Chelsea notamment, Jorge Mendes aurait en effet un rôle de conseiller auprès de cinq fonds d’investissement basés à Jersey, lesquels détiendraient des droits économiques sur plusieurs des joueurs de l’agent portugais…

CE PROSPECTUS EMBARRASSANT POUR JORGE MENDES…

« Le Guardian a pu voir un document, un prospectus de 2012 cherchant à lever 85M€ pour acheter des droits sur des footballeurs via Gibraltar, un paradis fiscal, pour un fonds d’investissement nommé Quality Sports V Investments LP, basé à Jersey, un autre paradis fiscal. L’agence de Jorge Mendes, Gestifute, et l’entreprise de Peter Kenyon, Opto, sont décrits comme des conseillères pour le fonds, en aidant à identifier les joueurs, à faire des partenariats avec des clubs en Espagne et au Portugal, et en usant de leurs relations avec les clubs du Big 10 qui achèteront leurs joueurs », indique le journal anglais.

Articles liés