Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Areola évoque son départ et Kevin Trapp !

Prêté une saison à Villareal, Alphonse Aréola revient sur les raisons de son départ et sur son potentiel rival à son retour au PSG, Kevin Trapp.

Alors qu'il n'entrait toujours pas dans les plans Paris Saint-Germain cette saison avant le recrutement de Kevin Trapp et après être allé chercher du temps de jeu du côté de Bastia (comme la saison précédente au RC Lens), Alphonse Aréola est reparti aussitôt en direction de l’Espagne, et plus précisément à Villareal, où il compte bien montrer à dirigeants qu’il peut réussir au PSG.

« JE VIENS DE FRANCHIR UN PALIER »

Dans une interview accordée à Sofoot.com, Alphonse Aréola est revenu sur les raisons de son départ du Paris Saint-Germain : « Dès le début, on a été très clair avec les dirigeants de Paris. On a discuté avec eux pour leur expliquer que mon objectif était de continuer à jouer. Après deux saisons pleines, je ne voulais pas m'arrêter et m'asseoir sur le banc. Ça aurait complètement stoppé ma progression. Et je pense que l'intérêt était commun, autant pour moi que pour le PSG. Ça n'aurait pas servi à grand-chose pour Paris de me mettre en troisième ou en quatrième gardien. On verra bien ce qu'il se passe la saison prochaine, mais tout dépendra de mes performances. Je viens de franchir un palier en matière de club. Désormais, il faut que je le fasse sur le terrain, au niveau européen. »

« JE PENSE TOUJOURS À M’IMPOSER AU PSG »

Dans ce même entretien, Alphonse Aréola s’est exprimé au sujet du nouveau gardien du Paris Saint-Germain et concurrent de Salvatore Sirigu au poste de numéro un : « C'est un gardien qui a deux ans de plus, donc plus d'expérience au haut niveau que moi. Je pense que c'est ce qui a fait pencher la balance. Personnellement, je n'ai pas eu de discussion avec les dirigeants vis-à-vis du transfert de Trapp, je n'étais au courant de rien. De toute façon, ça ne change pas grand-chose pour moi, je ne voulais pas m'asseoir sur le banc. Si j'étais resté à Paris cette saison, j'aurais gâché mes deux saisons de Lens et de Bastia. Après, dans un coin de ma tête, je pense toujours à m'imposer un jour au PSG»

Articles liés