Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : La sentence est tombée pour les Canaris…

Waldemar Kita, FC Nantes

Plus de deux ans après avoir recruté illicitement le Guinéen Ismaël Bangoura qui appartenait encore au club d’Al Nasr, le FC Nantes a été lourdement sanctionné pour son mercato.

Comme prévu, le FC ne pourra pas recruter cet été. Mais les Canaris ne pourront pas non plus enregistrer d’arrivée l’hiver prochain puisque ce jeudi le Tribunal Fédéral Suisse a sanctionné le club breton d’une interdiction de recrutement jusqu’en juin 2015. Une bien mauvaise nouvelle pour les Nantais qui devront donc composer avec leur effectif actuel durant une saison supplémentaire.

KITA PUNI POUR LE TRANSFERT DE BANGOURA

L’affaire Bangoura aura décidément été plus que préjudiciable pour le FC Nantes et son président Waldemar Kita. Pour rappel, les Canaris avaient été accusé en janvier 2012 de rupture abusive de contrat concernant l’attaquant guinéen qui appartenait alors au club des Émirats Arabes Unis, Al Nasr. Mis à part quelques semaines plus tôt par ses dirigeants qui avaient atteint le quota maximum de joueurs étrangers dans leur effectif, Bangoura s’était alors permis de signer avec les Nantais tout en leur laissant penser qu’il était libre sur le marché. Évidemment, Al Nasr n’a pas tardé à entamer des démarches auprès de la FIFA et du Tribunal arbitral du sport.

LE FC NANTES ÉGALEMENT CONDAMNÉ À PAYER DES AMENDES

Le Tribunal Fédéral Suisse a donc tranché sur cette affaire, plus de deux ans plus tard et ce malgré le recours lancé par les dirigeants nantais. Mais outre cette interdiction de recrutement s’étalant jusqu’en juin 2015, les Canaris ont été condamnés à verser 4,5M€ à l’ancien club d’Ismaël Bangoura, Al Nasr. RMC révèle qu'ils devront encore débourser plus de 16 000€ pour les frais judiciaires, et la même somme à la FIFA.

Articles liés