Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Nouveau couac pour la succession de Dembélé ?

Pour pallier la longue absence d’Ousmane Dembélé, le FC Barcelone prévoirait désormais de se jeter sur Martin Braithwaite. Pour arracher l’ancien du Toulouse FC à Leganès, le club catalan serait contraint de payer sa clause libératoire, qui serait fixée à 20M€.

Le Barça saurait à quoi s’en tenir pour Martin Braithwaite. Blessé gravement, Ousmane Dembélé devrait manquer six mois de compétition. Pour combler la longue absence de son ailier français, le club catalan souhaiterait recruter un joker médical. Dans cette optique, le FC Barcelone aurait coché plusieurs noms, et en particulier, Angel Rodriguez, Roger Marti ou encore Lucas Pérez. Selon les dernières informations de Mundo Deportivo, l’écurie blaugrana aurait identifié une nouvelle piste : Martin Braithwaite. A en croire le média espagnol, l’actuel pensionnaire de Leganès pourrait même rejoindre le Barça dans les prochaines heures. Toutefois, pour arracher l’ancien du Toulouse FC aux Pepineros, Quique Setién devrait payer le prix fort.

Setién contraint de payer la clause libératoire de Braithwaite ?

D’après les indiscrétions de Sport.es de ce lundi après-midi, la direction de Leganès n’aurait pas eu écho de l’intérêt du Barça pour Martin Braithwaite. Selon des sources proches du club madrilène, la direction d’El Lega n’aurait pas eu la moindre information sur le sujet, que ce soit de la part du FC Barcelone ou de l’entourage du joueur. Une situation qui préoccuperait les têtes pensantes de Leganès. Alors qu’elle a déjà perdu Youssef En-Nesyri cet hiver, parti au FC Séville, Maria Victoria Pavon ne voudrait pas voir partir un nouvel élément fort de son attaque, et encore moins sans être sondé au préalable. Dans tous les cas, la présidente de Leganès ne souhaiterait en aucun cas négocier le départ de Martin Braithwaite. Ainsi, le Barça n’aurait d’autre choix que de payer la clause libératoire, qui serait fixée à 20M€, de l’international danois.

Articles liés