Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG, David Luiz, Barça : Michel Platini hausse le ton sur le fair-play financier !

Nasser Al-Khelaïfi & David Luiz, PSG

Invité du Club du dimanche sur beIN Sports, le président de l’UEFA Michel Platini s’est insurgé contre les récentes critiques du PSG à l’encontre du fair-play financier.

« Pour moi le fair-play financier n'est pas justeÇa bloque les nouveaux investisseurs. Ça protège les grands clubs, ça oblige les petits clubs à rester des petits clubs.» Dans un entretien accordé à l’AFP en septembre dernier, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avait vivement critiqué le fair-play financier. Invité à réagir aux propos du président parisien, Michel Platini est monté au créneau pour défendre son bébé.

« LE FAIR-PLAY FINANCIER EST UNE CERTITUDE, IL DURERA TOUJOURS »

« Maintenant, le fair-play financier est une certitude, il durera toujours. Est-il injuste parce qu’il ne prend pas en compte les dettes ? En France, on parle de mesures injustes ! Mais les dettes font partie de la vie de tout le monde. Le problème, c’est que peu de personnes comprennent le fair-play financier », a-t-il expliqué avant de pousser un petit coup de gueule sur le PSG.

« ON A BLOQUÉ QUOI À PARIS ' »

« On a bloqué quoi à Paris ? Ils ont eu droit d’acheter un joueur à 60M€. Qui en France a acheté un joueur à 60M€ ? Est-ce que ça les a empêché de gagner face au FC Barcelone ? Sans Ibra et sans Thiago Silva. Dans les années qui viennent, le PSG aura de nouvelles recettes et pourra concurrencer les autres grands clubs européens. Il y a des règles et ils les ont accepté. Malgré tout le respect que j’ai pour Nasser (Al-Khelaïfi), le PSG a accepté le fair-play financier. Le PSG n’était pas hors la loi, mais il avait des problèmes. »

Articles liés