Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Blanc, Cavani, Aurier… Pierre Ménès s’inquiète pour le PSG

Laurent Blanc - Edinson Cavani, PSG

En marge du match nul décevant concédé par le PSG face à Toulouse samedi en championnat (1-1), Pierre Ménès est revenu sur la prestation du club francilien. Et il a notamment pointé du doigt le coaching de Laurent Blanc, ainsi que la prestation d’Edinson Cavani.

Tenu en échec sur la pelouse de Toulouse après une prestation relativement intrigante samedi, le PSG traverse une période délicate. Sur son blog officiel, Pierre Ménès revient sur cette rencontre et n’hésite pas à tirer la sonnette d’alarme pour Laurent Blanc et certains de ses jours comme Edinson Cavani et Serge Aurier, fautif sur le but adverse.

« BLANC A FAIT L’IMPASSE SUR CE MATCH »

« Evidemment, le cas du PSG, dont on va beaucoup parler dans les deux jours qui arrivent, est plus problématique. Laurent Blanc l'a clairement dit, il a fait l'impasse sur ce match et ça s'est vu, il faut dire ce qui est. Sur la physionomie de la rencontre, on peut penser que ce 1-1 est un bon résultat pour les Parisiens, qui auraient dû perdre cette partie. Ils ont été totalement étouffés par le pressing toulousain, encaissant un but sur une grosse faute d'Aurier et un bon enchaînement de Ben Yedder. Bahebeck a sauvé la défaite mais n'a pas étouffé les doutes », explique Pierre Ménès.

« CAVANI N’EN FAIT RIEN »

Il poursuit : « Cette impression que les joueurs prennent le championnat par-dessus la jambe persiste. Laurent Blanc, sans leur donner raison, a bien été obligé de faire des choix puisqu'il n'a plus que deux attaquants valides. Je ne pense pas qu'on puisse voir Bahebeck contre Barcelone donc évidemment, il a donné un peu de temps de jeu à Lucas et Cavani, qui n'en fait décidément rien quand il est dans l'axe qu'il réclame tant. On en discute beaucoup et je pense qu'on aura l'occasion d'en reparler parce que le PSG va jouer une semaine cruciale avec la réception de Monaco dimanche et bien sûr, celle du Barça mardi ». Un constat accablant de la part de Pierre Ménès

Articles liés