Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Michel, le PSG, Mandanda, la crise… Une recrue de Bielsa se livre !

Interrogé suite à la défaite de l’OM contre Angers au Stade Vélodrome (2-1), Bouna Sarr s’est livré sur l’actualité du club phocéen.

Pour le compte de la huitième journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille s’est incliné au Stade Vélodrome contre Angers (2-1). Interrogé au terme de la rencontre dans des propos rapportés par L’Equipe, Bouna s’est livré sur la situation du club phocéen et n’a pas manqué de revenir sur les déclarations de Steve Mandanda.

« Il nous faut des points »

« C’est difficile de répondre à ça… On n’est pas ridicules dans le jeu mais il nous manque l’efficacité. Il faudrait que l’on soit plus calmes sur certaines actions. On a des sautes de concentration. On ne doit pas prendre ce deuxième but sur coup de pied arrêté par exemple. Si Michel nous a parlé après le match ? Non, mais il l’avait fait à la mi-temps. Son discours était d’ailleurs plutôt positif. L’état d’urgence ? Il nous faut des points, c’est clair et le plus vite possible car on prend du retard. On va se faire distancer. Après, en tête, il y a pas mal de «petites» équipes entre guillemets. Donc, rien n’est définitif. À nous de tout donner pour revenir au classement. »

« Le PSG, ce sera un autre contexte »

« Si je suis d’accord avec les déclarations de Steve Mandanda qui estime qu’on a joué comme des sénateurs ? Quand on se retrouve dans ce genre de situation, il faut redoubler d’efforts, c’est sûr. On est trop laxistes. Je le répète mais on ne doit pas prendre ce deuxième but. Si on a peur de prendre une valise contre le PSG ? Vous pouvez être inquiets, nous non. Il y a d’abord ce match de Ligue Europa à préparer sérieusement. Il peut nous redonner un peu de confiance. Contre le PSG, ce sera un autre contexte par rapport au match contre Angers », a ajouté Bouna Sarr.

Articles liés