Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Imbula : « Avec Thauvin, on s’est un petit peu embrouillés, oui »

Florian Thauvin et Gianelli Imbula, OM

Alors que son comportement a récemment été pointé du doigt du côté de l’Olympique de Marseille, Gianelli Imbula est revenu aujourd’hui sur son actualité.

Débarqué l’été dernier à l’Olympique de Marseille avec l’étiquette de grand espoir du football français suite à ses très bonnes performances sous le maillot de Guingamp (2009-2013), Gianelli Imbula a réalisé un début de saison étincelant, impressionnant bon nombre d’observateurs du football français. Mais l’international espoir (3 sélections) a vu sa situation changer radicalement depuis quelques mois, et son attitude a été récemment pointée du doigt à Marseille. Interrogé à ce sujet par Canal+, le milieu de terrain de 21 ans s’est expliqué.

« DES ÉCHAUFFOURRÉES, ÇA EXISTE DANS TOUS LES CLUBS »

« J’ai vu dans les journaux, on m’a dit que j’avais le boulard… J’essaie de me poser des questions, de savoir pourquoi… Ceux qui m’aiment savent, ceux qui ne me connaissent pas ne peuvent pas savoir. J’ai toujours été comme ça, on m’a rarement reproché d’être arrogant, à Guingamp, dans toutes les catégories où je suis passé, j’ai toujours été comme ça. À chaque fois qu’il y a un truc dans le vestiaire, c’est toujours Imbula… Thauvin ? Des échauffourées, ça existe dans tous les clubs, on ne peut pas tous s’aimer. Maintenant, avec Flo on s’aime bien, on s’est embrouillés un petit peu, mais on est côte à côte dans le vestiaire maintenant. Après, ceux qui jugent sans être là, je ne sais pas comment ils font… C’est triste mais c’est comme ça », a-t-il déclaré dans un entretien diffusé lors du Canal Football Club.

« JOSÉ ANIGO EST QUELQU’UN DE TRÈS FRANC »

Le milieu de terrain est également revenu sur le changement de coach au sein du club olympien. « José Anigo, je l’apprécie beaucoup. C’est quelqu’un de franc, s’il y a quelque chose qui ne va pas, il va te le dire franchement. Élie Baup ? Ma mise à l’écart m’a fait mal parce qu’un joueur qui joue et d’un coup ne joue plus, ça lui fait forcément mal. Mais je ne lui en veux pas en tant que coach. Si un coach devait prendre en compte les états d’âme au moment de faire ses choix… », a-t-il ajouté.

Articles liés