Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Diarra, Mandanda, Nkoulou… L’étonnante anecdote de Basile Boli sur son rôle dans le vestiaire !

Alors qu’il a été nommé ambassadeur de l’OM en septembre dernier, Basile Boli s’est confié sur son nouveau rôle au sein du vestiaire marseillais.

Légende de l’Olympique de Marseille grâce notamment à son but inscrit contre le Milan AC lors de la finale de la Ligue des Champions 1993, Basile Boli est un homme très respecté au sein du club phocéen. C’est pour cela que Vincent Labrune a décidé de lui confier le rôle honorifique d’ambassadeur de l’OM. Un rôle sur lequel il est revenu.

« Dans mon rôle d’ambassadeur, je ne peux pas intervenir comme ça »

« Je vais vous raconter quelque chose. Dans mon rôle d’ambassadeur, je ne peux pas intervenir comme ça. Le président me l’a demandé, mais j’ai refusé, car je n’avais rien à dire. Lassana Diarra m’a pris à part et m’a dit : "Basile, tu ne peux pas dire que tu ne peux pas intervenir, avec ton passé et ton amour du club". J’ai dit oui, effectivement, mais vis-à-vis de l’entraîneur, je ne peux pas interférer. J’ai dit : "S’il y a un problème, je peux le régler en homme" », explique-t-il dans les colonnes de La Provence.

« Si les joueurs me le demandent, je vais leur parler »

« Je suis donc allé voir Nicolas Nkoulou. C’est un garçon que j’admire, un joueur exceptionnel. Je lui ai dit: "Tu faisais partie des cinq plus grands défenseurs en Europe il y a trois ans. Alors, je sais que tu as un problème avec le président, mais c’est ton avenir que tu joues, pas celui du président". Il m’a compris, il s’est réveillé et il joue sur sa valeur aujourd’hui. Tant mieux. C’est comme le petit Nkoudou. Je lui ai dit: "Ne joue pas avec le frein à main, fais ce que tu as envie sur le terrain, laisse-toi aller, tente des choses même si tu rates". Après ça, il a marqué deux buts (à Nantes et face à Braga) et il a donné une passe avec l’équipe de France Espoirs (contre l’Irlande du Nord). Si les joueurs me le demandent, je vais leur parler, je ne peux pas m’effacer complètement. Steve Mandanda m’a dit: "Viens dans le vestiaire". Et j’y suis allé », ajoute-t-il.

Articles liés