Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Cet ancien président olympien qui implique Margarita Louis-Dreyfus dans le conflit Bielsa-Labrune

Vincent Labrune, Margarita Louis-Dreyfus, OM

Sollicités après la conférence de presse de Marcelo Bielsa, les anciens présidents de l’OM continuent de donner leur avis sur la situation.

Dans une situation délicate après la sortie musclée de son entraîneur, Vincent Labrune a réagi mais doit encore s’entretenir avec l’Argentin. Mais pour Christophe Bouchet, interrogé par La Provence, l’intervention de Margarita Louis-Dreyfus est nécessaire.

« CE CLUB NE SE GÈRE PAS QU’À COUP DE COMM’ »

« L’OM retombe dans des travers qu’il n’avait plus connus depuis un petit moment. Cette situation montre que la communication externe n’est pas un mode de gestion et que ce club ne se gère pas uniquement à coup de comm’. Ça s’adresse plus à Vincent Labrune qu’à Marcelo Bielsa. Ça va se terminer de façon assez simple. Celle qui décide est celle qui paie, donc Margarita Louis-Dreyfus. Soit elle met les deux autour de la table, mais ce serait une perte de pouvoir pour Labrune, perte de pouvoir déjà actée dans le sens où Bielsa s’est permis ça et que les cartouches de Labrune sont faibles pour lui répondre. Soit elle fait un choix et, considérant qu’elle aime que son autorité soit respectée, elle demande à Bielsa de partir. » Mais Christophe Bouchet n’arrive pas à imaginer ce dernier cas de figure.

« LA MEILLEURE SOLUTION ? QUE L’OM GAGNE SES MATCHS »

« Mais là, effectivement, la situation serait périlleuse après les départs de Gerets et Deschamps, déjà à cause du management. Soit elle demande à Vincent de prendre le recul nécessaire pour avoir plus de lucidité sur les sujets. Il y a une quatrième solution, la meilleure à mes yeux, c’est que l’OM gagne ses trois prochains matches et le sujet sera enterré. »

Articles liés