Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Énième retournement de situation pour une piste défensive ?

Javier Manquillo, Atlético Madrid.

Annoncé avec insistance du côté d’Arsenal, Javier Manquillo serait encore loin de l’Angleterre. Marca révèle que le Président de l’Atlético Madrid, Enrique Cerezo, ne compte pas vendre l’espoir espagnol.

L’Atlético Madrid aurait refusé plusieurs offres pour Javier Manquillo, le club ne voulant pas le vendre. Arsenal aurait approché les dirigeants Colchoneros pour organiser une réunion. Pour autant, Enrique Cerezo semble sûr de lui : « Manquillo n’est pas à vendre. » Cette position des dirigeants madrilènes pourrait profiter à… l’OM ! Le club phocéen, qui était annoncé en pôle position pour accueillir l’espagnol, semblait s’être fait battre au sprint final par Arsenal. Finalement, c’est eux qui pourraient faire la bonne affaire. L’OM voulant le joueur en prêt. Attention cependant, des clubs allemands se seraient manifestés sur le dossier. Marca précise que l’OM « serait le mieux placé actuellement pour accueillir (Manquillo) la saison prochaine. »

EXCLU Mercato - OM : Marseille veut avancer sur Manquillo (Atlético)

CONCURRENT DE DEBUCHY À ARSENAL ?

Mathieu Debuchy en passe de s’engager avec Arsenal, l’arrivée plausible de Javier Manquillo du côté de l’Emirates Stadium mettrait de la concurrence au poste d’arrière droit. Surtout si Carl Jenkinson devait partir en prêt. L’intérêt d’Arsenal pour l’Espagnol avait été révélé par AS.

MANQUILLO SÉDUIT PAR BIELSA ?

Si plusieurs clubs espagnols étaient intéressés par Manquillo, ce dernier serait plus intéressé par l’idée de travailler sous les ordres de Marcelo Bielsa à l’OM. « Plusieurs équipes de Liga le voulaient, et je pense que ce qui va faire la différence c’est le fait de pouvoir bosser avec Bielsa. Il jouit ici d’une popularité importante pour ce qu’il a fait avec Bilbao et beaucoup de joueurs veulent jouer sous ses ordres, même s’ils savent qu’il est hyper exigeant, il en tire le maximum. » déclaré Antonio Salamanca sur le site Le Phocéen.