Accès direct au contenu

Foot - OGC Nice

Rivère : « Je rongeais mon frein »

L’OGC Nice vit une saison de rêve. Après avoir complètement bouleversé son effectif l’été dernier, le club azuréen pointe à la cinquième place du classement de Ligue 1, à seulement trois longueurs du podium. Si les hommes de Claude Puel ne souhaitent pas affirmer ouvertement leurs objectifs, ils peuvent croirer à une fin de championnat en apothéose avec une qualification européenne. Pour Jean-Pierre Rivère, le moral est au beau fixe après une première année compliquée à Nice.

« Je nous crois sur la bonne voie »

« La première année était très frustrante car je n'avais pas la main. J'étais plutôt spectateur, je rongeais mon frein. Ce n'est plus le cas : j'agis aujourd'hui comme je l'entends, entouré par des personnes choisies, et de grande qualité. Le projet est collectif, beaucoup de domaines restent encore à faire évoluer, affirme le président des Aiglons sur le site officiel de l’OGC Nice. Mais enfin, nous pouvons agir à notre main. Cela prendra plusieurs années, bien sûr, mais je nous crois sur la bonne voie. »