Accès direct au contenu

BOUDIN

Les transferables nont pas brille

A l'image de Mamadou Niang, transparent avec Marseille, les joueurs en instance de transfert n'ont pas été à la fête sur les pelouses de Ligue 1.

Gomis fait un malaise

Bafé Gomis ne veut pas forcément quitter Lyon. C'est l'inverse. Le club Rhodanien souhaite vendre son attaquant afin de récupérer de l'argent frais pour investir dans un meneur de jeu. Titularisé par Claude Puel à la pointe de l'attaque de l'OL face à Monaco, Gomis a débuté sa partie par un malaise vagal dès la 5e minute de jeu. « Cela m'arrive souvent en début de saison, c'est lié au stress. » La suite : une grosse occasion de manquer et peu d'influence dans le jeu. Sorti à la 75e.

Remy déjà à West Ham ?

Loïc Remy était lui aussi placé seul en pointe de l'attaque niçoise. Trop isolé, il n'a pu se mettre en évidence. L'international n'a jamais été en mesure d'inquiéter le portier adverse. Interrogé sur son avenir, il a déclaré ne pas savoir s'il avait disputé son dernier match sous le maillot de l'OGC Nice. West Ham aurait fait le forcing durant le week-end.

Gignac à l'hôpital

Après l'épisode du Mondial en Afrique du Sud et son transfert avorté à Valnec ou Marseille, André-Pierre Gignac attendait avec impatience le début de la Ligue 1 pour retrouver le plaisir de jouer. Bien en jambe sur le front de l'attaque toulousaine, le buteur a dû quitter ses partenaires après 77 minutes de jeu. Victime d'une entorse de la cheville gauche, il a fini sa soirée à l'hôpital.

Gyan remplaçant

Rentré tardivement du Mondial, l'attaquant ghanéen n'était pas encore prêt physiquement pour débuter la rencontre. Entré à l'heure de jeu, l'attaquant rennais n'avait rien dans les pompes. On ne l'a pas vu. Mais il aura l'occasion de se racheter puisque Pierre Dreossi a assuré qu'il restait à Rennes.

Niang ailleurs

Le capitaine olympien n'était pas dans un grand soir. Mais il avait surtout l'esprit parasité par la fermeté de ses dirigeants qui refusent de lui donner un bon de sortie. L'occasion manqué à dix minutes du coup de sifflet final, alors que les deux équipes étaient à 1-1, est significative. Cette attitude va-t-elle faire plier Dassier ? Pas sûr...

Ben Arfa libéré

Finalement, c'est peut-être HBA qui a été le percutant. Remplaçant en début de match face à Caen, il a de suite accéléré le jeu à son entrée en jeu (55e). C'est d'ailleurs lui qui est l'auteur de la passe décisive, d'une magnifique louche, sur le but de Samassa. Il devait savoir que Dassier avait donné son feu vert pour le libérer (vers Newcastle). Hatem Ben Arfa a réussi sa sortie.