Accès direct au contenu

Foot - FC Nantes

FC Nantes : Thiago Motta, Blanc… Der Zakarian dézingue le PSG

Michel Der Zakarian

Éliminé par le PSG en demi-finale de la Coupe de la Ligue mardi soir (1-2), le FC Nantes n’a pas démérité durant ce match parfois tendu. Après la rencontre, Michel Der Zakarian n’a pas hésité à piquer une colère contre certains membres parisiens.

Grâce à un Zlatan Ibrahimovic des grands soirs, le PSG est parvenu à se défaire du FC Nantes mardi soir en demi-finale de la Coupe de la Ligue (2-1), et assure donc son passage pour la dernière rencontre au Stade de France. Interrogé en conférence de presse après la rencontre, Michel Der Zakarian n’a pas dissimulé sa colère, s’en prenant notamment à Thiago Motta et Laurent Blanc.

« IL Y A DES TRICHEURS »

« On ne voulait pas se livrer d’entrée, pour les attendre bas. Malheureusement on prend deux buts d’un buteur hors norme. On voulait rester compacts, ce qu’on a très mal fait à Paris. On n’a pas fait n’importe quoi, même si le public était parfois mécontent. On a joué contre une équipe vicieuse, qui a de la malice. Il y a des tricheurs. Quand je vois le nombre de fautes de Motta où il laisse trainer le pied… Eux, quand ils sortent de la zone réservée à l’entraîneur, on ne leur dit rien. C’est Paris… », a lancé l’entraîneur du FC Nantes, visiblement remonté contre Thiago Motta et Laurent Blanc.

BLANC PLUTÔT SATISFAIT

De son côté, l’entraîneur du PSG s’est contenté de ce résultat positif : « C’était un match de Coupe, un vrai. On a surtout vu une bonne deuxième mi-temps, car les deux équipes ont joué. On n’était pas dans un faux rythme. On était face à une équipe qui refusait le jeu et on s’est trop reposés sur la conservation du ballon. On a notre propre philosophie de jeu, les conditions sont difficiles mais on essaye de l’appliquer quand même, ça veut dire que les joueurs s’y tiennent. On a accéléré encore pendant les dix dernières minutes, on s’était peut-être endormis nous-mêmes, mais l’essentiel est là ».

Articles liés