Accès direct au contenu

Foot - PSG

Fair-play financier : L’argent du PSG redistribué aux clubs de Ligue 1 ?

Frédéric Thiriez - Michel Platini

Sanctionné par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le PSG pourrait voir son argent redistribué par l'instance du football. Ce qui ne serait qu'une idée pour l'instant pourrait être appliquée. Les clubs de Ligue 1 pourraient en profiter.

Le PSG va-t-il distribuer son argent aux clubs de Ligue 1 ? Sanctionné par l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le club de la Capitale a sorti le chéquier pour payer une lourde amende : 10 millions d'euros par an sur deux saisons, plus 40 millions s'il ne respecte pas au cours de cette période les conditions émises par l'instance du football. Une nouvelle idée de l'UEFA pourrait faire jaser dans les prochaines semaines...

PSG - Al-Khelaïfi : «Ce n’est pas une sanction, personne ne va nous arrêter»

141 MILLIONS À REDISTRIBUER ?A en croire , qui relaie l'information sur son site internet mercredi, l'UEFA réfléchirait à la possibilité de reverser l'argent perçu, soit environ 141 millions d'euros, aux 237 clubs participant à une Coupe d'Europe. Mais, d'après les indiscrétions du quotidien britannique, le président Michel Platini aurait lancé l'idée de redistribuer également la somme aux formations des championnats dans lesquels les équipes sanctionnées évoluent. Les clubs de Ligue 1 pourraient donc percevoir un peu d'argent. En effet, ces derniers seraient aussi affectés par les dépenses du PSG.

« ON ACHÈTERA QUI ON VEUT »Interrogé il y a quelques jours sur ces sanctions, le président Nasser Al-Khelaïfi avait envoyé un message clair et précis à l'Europe : le PSG dépensera ce qu'il voudra cet été. « On achètera les joueurs que l'on veut. On a déjà une grande équipe. Il n'y a pas de besoins énormes. Je vais rencontrer Laurent Blanc en début de semaine pour en discuter, même si on l'a déjà fait. Avec lui, on a établi quelques profils de stars qui nous intéressent. Personne ne nous arrêtera, je vous le redis. On achètera qui on veut. Comment ? C'est notre affaire. »

Articles liés