Accès direct au contenu

Revue de presse

Largentine ne salue pas messi

le10sport

La presse argentine pense comme le 10 Sport Hebdo. Tout du moins, elle exprime les mêmes réserves que nous à l'égard de Leo Messi lorsque nous vous présentions lundi notre souhait pour le Ballon d'Or, Andres Iniesta. Le succès de l'Albiceleste est ainsi accueilli avec distance par un pays qui attend beaucoup plus de «La Puce» en sélection.

Diego Maradona nous avait fait remarquer à sa manière que la presse argentine n'est pas du style à sortir facilement la brosse à reluire. Même quand l'un des siens est désigné meilleur joueur du monde par un panel de journalistes. Malgré une approche beaucoup plus policée, Leo Messi ne s'attire pas plus de sympathie auprès de sa presse nationale que son sélectionneur. La nouvelle attendue de son Ballon d'Or 2009 n'a pas déclenché un grand enthousiasme dans un pays refroidi par les performances de «La Puce» sous le maillot Albiceleste. «Je suis fier d'être le premier Argentin à remporter ce trophée» s'était hasardé le Barcelonais, tout en rappelant que Diego Maradona, Alfredo Di Stefano et Omar Sivori l'auraient obtenu si les règles actuelles s'étaient appliquées à leurs époques.

Mais la presse argentine n'est pas tendre et sèche Messi pour ce qu'elle considère comme un manque d'humilité, trait de caractère pourtant peu associable à l'Argentin. «Messi se dit fier d'être le premier Argentin à gagner le Ballon d'Or, c'est sûr que quand Alfredo Di Stefano (en 1957 et 1959 avec l'Espagne) et Omar Sivori (en 1961 avec l'Argentine) l'ont gagné, il n'était pas né», précise Clarin. Au-delà de cette petite polémique, Ole et La Nacion accordent leurs plumes pour rappeler à Messi qu'il devra «démontrer en Afrique du Sud, qu'il mérite ce statut de meilleur joueur du monde