Accès direct au contenu

Enfin

LAllemagne eleve la moyenne

La Mannschaft n'était pas annoncée comme un favori du Mondial sud-africain. Mais leur large victoire face à l'Australie (4-0) permet d'augmenter la faible moyenne de buts du début de compétition.

« C'est chaud, c'est chaud, c'est chaud: Cacau », les commentateurs de France Télévisions avaient peut être prévu le spectacle de ce soir en préparant cette note d'humour sur le nom du quatrième buteur allemand de la soirée. Ce n'était pourtant pas évident aux vues des premières rencontres de cette Coupe du monde 2010. Avant le match de ce soir, les supporters et les téléspectateurs avaient du se contenter de 9 buts pour 7 matchs disputés. Une disette que l'Allemagne s'est empêchée de combler.

Merci Schwarzer

Grâce à un Podolski percutant (8e) et à des buteurs réalistes: Klose (26e), Müller (68e) et Cacau (70e): la Mannschaft ouvre le bal des matchs exaltants du Mondial. Mais les hommes de Joachim Low peuvent également remercier le portier australien Mark Schwarzer qui n'est pas exempt de tout reproche sur les deux premières réalisations germaniques. C'était également le paradoxe d'avant-match. Une Coupe du monde pauvre en buts avec des gardiens maladroits, régulièrement coupables d'erreurs mais rarement sanctionnées par un but. Gomez, Green, Chaouchi, Schwarzer : ils sont désormais nombreux à avoir raté leur entrée dans la compétition. Le Jubilani, ballon officiel du Mondial, n'a pas fini d'alimenter les discussions de ces gardiens à la recherche d'excuses pour leurs bévues.