Accès direct au contenu

Foot - Espagne

Ligue des Champions - Barcelone : « Messi a pris les gens pour des c… ! »

Lionel Messi, FC Barcelone

Peu à son avantage hier soir face à l’Atlético Madrid, Lionel Messi est aujourd’hui au centre de toutes les critiques.

Si pour beaucoup d’observateurs et d’amateurs du football, Lionel Messi est le meilleur joueur du monde, l’Argentin ne l’a clairement pas montré hier soir sur la pelouse du stade Vicente-Calderon. Transparent lors de la logique défaite du Barça face à l’Atlético Madrid (1-0), le quadruple Ballon d’Or argentin est aujourd’hui sous le feu des critiques, lui qui n’a pas su tirer son équipe vers le haut.

« IL A PASSÉ SON TEMPS À MARCHER »

Plus que son rendement, c’est surtout l’attitude de la star qui a étonné hier soir. Interrogé sur la prestation de l’attaquant barcelonais dans l’émission Sportsnight de BeIN SPORTS, le sélectionneur de l’équipe de France espoirs, Willy Sagnol, n’y est pas allé par quatre chemins.« Messi a pris les gens pour des cons ce soir ! Quand tu perds un ballon, je suis désolé tu ne marches pas. Il a passé son temps à marcher... », a ainsi déclaré l’ancien latéral droit du Bayern Munich et de l’équipe de France. Pour rappel, Lionel Messi n’a couru lors de ce match que 6,8 kilomètres, soit seulement 1,5 kilomètres de plus que… José Manuel Pinto, son gardien.

MARTINO : « PAS PU ENCHAÎNER CINQ PASSES »

Après la rencontre, l’entraîneur blaugrana Gerardo Martino n’a de son côté pas voulu accabler son meilleur joueur, préférant pointer l’impuissance collective de son équipe. « Je pense que l'équipe a fait front. Il est impossible que la manière de jouer du Barça s'apparente à celle de l'Atlético. Si le Barça veut l'emporter, il doit jouer avec sa manière habituelle. Il y a eu une très grande différence entre les deux équipes au cours des vingt premières minutes. Ils ont eu des occasions, nous aussi et peut-être que si nous les avions concrétisées, le match aurait été différent. Sur ces premières minutes, le jeu s'est déroulé de la manière que l'espérait l'Atletico, avec des grands ballons, des ballons de récupération. Ce n'est pas que nous n'avons pas pu égaler leur intensité, c'est que nous n'avons pas pu enchaîner cinq passes pour commencer à jouer », a-t-il déclaré.

Articles liés