Accès direct au contenu

Foot – Équipe de France

France-Ukraine - Deschamps : « Ce sont les joueurs qui écrivent l’histoire »

Didier Deschamps, équipe de France

En conférence de presse après l’exploit des Bleus face à l’Ukraine, Didier Deschamps n’a pas voulu passer devant ses joueurs.

Finale de Ligue des champions avec Monaco, montée en Serie A avec la Juventus, des titres avec l’OMDidier Deschamps n’avait jamais échoué dans ses missions avant le barrage retour face à l’Ukraine. La tendance s’est donc poursuivie mardi soir, aux alentours de 23h. Porté par ses joueurs sur la pelouse du Stade de France, Didier Deschamps a mis en avant son groupe devant les médias.

« LE MÉRITE REVIENT AUX JOUEURS »

« J'ai connu de grands moments. Mais là, oui, c'est quelque chose de fabuleux, surtout après le résultat de l'aller. D'avoir retourné cette situation... Le mérite revient aux joueurs, ils ont fait quelque chose de grand. Il nous fallait deux grands matches pour nous qualifier, on a raté le premier mais là, on en a fait un très grand. C'est une grosse satisfaction pour les joueurs, pour le staff, mais aussi pour le foot français (…) Les préparer, c'est ma fonction de sélectionneur. Samedi, dimanche, hier, aujourd'hui, il fallait les préparer à ce qu'il était possible de faire ce soir. Mais le mérite revient aux joueurs. Ce sont eux qui mettent ce qu'il faut sur le terrain. Les qualités, ils les ont. Malheureusement, on a du mal à maintenir dans le temps un état d'esprit. Mais quand on l'a, avec la qualité de ce groupe, on est compétitifs. »

« MA JOIE, ELLE EST ENVERS EUX »

Interrogé sur le fameux score de 3-0, le sélectionneur des Bleus a eu le sourire : « Oui, c'est un score que j'ai déjà connu ici, comme joueur. Mais c'était une finale de Coupe du monde. J'aime bien ce stade, oui (sourire). J'aime bien y revenir. J'ai eu un peu peur, parce qu'ils me font sauter et s'ils ne me rattrapent pas, je peux y laisser une côte. Mais ma joie, elle est envers eux. J'ai été joueur et je sais que ce sont les joueurs qui écrivent l'histoire. »

Articles liés