Accès direct au contenu

Sifflet coupé

Un arbitre à Lannoy

le10sport

Pour l'instant, le niveau général de l'arbitrage dans ce Mondial est plutôt bon. Parmi les rares hommes en noir ayant fait parler d'eux, le Français Stéphane Lannoy, qui a même réussi à fâcher Maradona ?

Il y a quatre ans, aucun arbitre français n’avait été convoqué sur pour le Mondial allemand. Au moins, cela leur avait évité d’être au centre de polémiques. Dimanche soir, l’arbitre français Stéphane Lannoy a dirigé la rencontre du groupe G entre le Brésil et la Côte d’Ivoire (3-1). Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’est fait remarquer. En première mi-temps d’abord, lorsqu’il a accordé un but à l’avant-centre brésilien Luis Fabiano, lequel avait pourtant contrôlé le ballon du bras (et à deux reprises !). En fin de rencontre, c’est en expulsant Kaka, victime d’une simulation de l’Ivoirien Kader Keita, qu’il s’attirait les foudres auriverde, d’autant que ce même Kader Keita aurait dû être exclu dix minutes plus tôt pour une grosse semelle sur son ancien coéquipier du LOSC Michel Bastos. Il n’avait alors reçu qu’un carton jaune.

Le premier à réagir fut le milieu de terrain brésilien Elano, sorti sur blessure après une nouvelle faute non-sanctionnée. Selon lui, « les arbitres doivent être plus fermes. La faute a eu lieu près de lui (l'arbitre français) et il n'a même pas sifflé faute ». Le joueur de Galatasaray s’est toutefois montré assez fair-play : « Je le pardonne, je ne suis pas quelqu'un de rancunier. »

Plus étonnant, les erreurs de Monsieur Lannoy sont remontées jusqu’aux oreilles de Diego Maradona, auteur de la célèbre « main de Dieu » en 1986 contre l’Angleterre. En guise de commentaire, le sélectionneur argentin est revenu sur cette image capturée par les caméras de télévision montrant l’arbitre français et l’attaquant du FC Séville discuter, sourire aux lèvres, de l’action litigieuse qui venait de se dérouler : « Après le but, j'ai trouvé le sourire de l'arbitre français Stéphane Lannoy tragi-comique. Je me souviens très bien du visage de l'arbitre lorsque j’avais fait main. Il était plein de doutes. Hier, l’arbitre riait, ce qui signifie qu'il bien vu l'infraction commise par Luis Fabiano. »

Bref, après cette prestation ratée, tout porte à croire que l’aventure sud-africaine du seul arbitre tricolore présent au Mondial ne se poursuivra pas au-delà du premier tour. Comme l’équipe de France, finalement…