Accès direct au contenu

Réactions

Triaud l on peut etre confiant r

le10sport

Interrogé par nos soins, le président des Girondins, tout comme Jacques Crevoisier et Albert Emon, ignorait quel était le sort des Bleus lors du tirage. Une fois informés, les trois hommes donnent leur avis sur le destin des Bleus. Retrouvez également les réactions de Robert Pires et Christian Karembeu.

Jean-Louis Triaud: président des Girondins de Bordeaux

« Sur le papier, on peut être confiant. L'Afrique du Sud, chez eux, c'est peut être le match le plus compliqué à jouer pour l'équipe de France. Le Mexique est un peu l'équipe inconnue de ce tirage, la France n'a pas beaucoup d'expérience face à cette nation mexicaine mais il y a des joueurs de qualités même si on ne les voit pas beaucoup dans nos championnats. L'Uruguay est passée par les barrages, dans la difficulté, ce n'est pas une équipe qui fait peur. Malgré tout cela reste un bon tirage. C'est mieux de tomber sur ces équipes sud-américaines que sur les deux grosses écuries africaines que sont la Côte d'Ivoire et le Cameroun. »

Jacques Crevoisier: consultant sur Canal + et coordinateur sportif du FC Sochaux

« C'est le tirage inespéré ! Tout le monde voulait tomber sur l'Afrique du Sud qui était l'équipe la moins costaud de toutes les têtes de série. Cela évite d'être déjà dans un duel à la mort pour récupérer la deuxième place. Ça c'est le côté positif. Le souci, c'est que les équipes que nous n'allons pas rencontrer dans les poules, il faudra bien les affronter après. Alors que si nous tombions contre le Brésil ou l'Espagne dès le 1er tour, nous étions sûr de ne pas les retrouver après. Dans un premier temps, l'équipe de France doit être soulagée et se dire: « Au moins on va passer la phase de poules, on aura pas l'air trop bête.» Mais 2002 doit rester dans la tête de tout le monde. En Corée du Sud, on était ravi du tirage et on a pas été foutu de gagner quoi que ce soit. Surtout, on peut ne pas dire que les équipes sud-américaines nous ont toujours réussi. Même en 1998, l'équipe de France avait eu beaucoup de difficultés face au Paraguay. »
Albert Emon: entraîneur de l'AS Cannes

« Il n'y a jamais de matches faciles en coupe du Monde. Il faudra surtout se méfier des deux nations sud-américaines. L'Uruguay et le Mexique sont deux équipes très techniques et très fortes physiquement. Il faudra être vigilant. Je pense tout de même que les Bleus sont favoris. C'est un bon tirage. Je ne vois pas la France ne pas passer le premier tour. Je vais vous dire, le soulagement n'est pas uniquement pour la France et Domenech ce soir. Toutes les autres grandes nations de football sont soulagées ce soir. Ce qu'elles souhaitaient surtout, c'était ne pas tomber sur l'équipe de France. Ce soir, tout le monde est satisfait. »

Christian Karembeu: consultant Orange Foot, champion du monde 1998 (sur I-Télé)

« Avec ce tirage, on est redevenu tête de série, même si on hérite du pays organisateur. A nous de rester concentrés et maîtres de nous-mêmes. Après le tumulte de la qualification, les joueurs ont beaucoup appris et ont le temps maintenant de bien se préparer pour juin prochain. »

Robert Pires: milieu de terrain de Villarreal, champion du monde 1998 (sur I-Télé)

« Vu le parcours qu'il a fait avec cette équipe, c'est vrai que Domenech a beaucoup de chance. Avec ce tirage, ça lui laisse quand même des perspectives d'aller plus loin que le premier tour. C'est un groupe intéressant avec un football à dominance sud-américaine. Il faut oublier ce qui s'est passé dernièrement au stade de France. Avec tout le respect que j'ai pour l'Afrique du Sud, le Mexique et l'Uruguay, je pense que l'on finir premiers. Aujourd'hui, on n'a pas le droit de se louper comme on l'a fait lors des éliminatoires en terminant seulement deuxièmes de notre groupe. »