Accès direct au contenu

Un petit tour et puis s’en vont

River Plate vers un repêchage

La fédération argentine de football, ne sait plus quoi faire pour repêcher River Plate. Une mesure a été votée. Elle renverrait le club de Buenos Aires vers l'élite dès l'année prochaine.

Le football argentin connaît une époque très difficile. Les déboires de la sélection et la descente du club mythique de Buenos Aires, River Plate, en sont les meilleures illustrations. Une relégation que le peuple albiceleste a eue du mal à encaisser et apparemment les dirigeants de l’AFA aussi.

En quoi consiste cette mesure ?
Lionel Messi a demandé de l’organisation et du travail aux dirigeants argentins dans sa lettre ouverte parue aujourd’hui. Nous le comprenons vu la dernière décision de la fédération : une restructuration des deux premières divisions professionnelles. Un vrai bordel ! La Primera Division (D1) et la Segunda B (D2) vont fusionner. « Le nouveau championnat de première division » sera lancée en août 2012, un grand tournoi de 38 équipes divisées en deux championnats de 19 clubs. Dans un deuxième temps, les 19 meilleurs des deux zones se retrouveront dans un championnat d’élite où ils se disputeront le titre, les places qualificatives pour la Copa Libertadores et la Copa Sudamericana. Les 19 moins bons se battront dans un championnat de losers pour ne pas faire partie des 4 qui descendent. Vous suivez toujours ? Le championnat 2011-2012 ne change pas. River Plate, relégué en Segunda B, devra essayer de terminer dans les 16 premiers pour faire partie de l’aventure.

Une lourde décision prise rapidement
Le quotidien Olé a titré aujourd’hui « River monte ». Le journal suspecte le football argentin de favoriser los Milionarios de Buenos Aires. Julio Grondona, président de l’AFA, a réuni 60 dirigeants pour voter la mesure hier. Elle a été acceptée dans un temps record. Un des dirigeants s’est confié au quotidien : « Nous sommes arrivés et on nous a donné le projet, il fallait voter tout de suite sans même prendre le temps de l’analyser. C’était plein de clubs heureux de faire partie de l’élite et bien sûre à eux ça leur convient. » La fédération aura tout fait pour sauver le club le plus populaire d’Argentine avec le Boca.

Articles liés