Accès direct au contenu

Tableau d’honneur

PSG-Dinamo Zagreb : les notes des Parisiens

Dinamo Zagreb

Le PSG, qui devait relever la tête après son échec cuisant face à Saint-Etienne en Ligue 1, a assuré devant le Dinamo Zagreb en Ligue des champions (4-0), en montrant toutefois un double visage.


Salvatore Sirigu : 6
Le portier italien semble loin sur la seule action du Dinamo mais n’a rien eu à se mettre sous la dent pendant les 45 premières minutes. Et ce fut pire pour les 45 autres.

Christophe Jallet : 4,5
Absent sur la seule véritable action du Dinamo (10e), il aurait pu asseoir sa « domination » sur Van der Wiel mais n’a pas sorti le match de l’année. Il a relancé du coup son concurrent direct.

Alex : 5,5
Une première relance hasardeuse (8e) aurait pu le mettre dans le trou mais le Brésilien est un roc. Il a ouvert la marque et n’a pas été pris en défaut, tant les attaquants adverses semblaient faibles. A noter toutefois une forme de laxisme.

Thiago Silva : 5
Approximatif, plutôt nonchalant quand il a fallu s’opposer aux actions adverses. Même ses relances n’ont pas toujours été à la hauteur. Il a assuré mais n’a pas eu son tranchant habituel, notamment dans les duels aériens. Un coup de mou ?

Maxwell : 4,5
Le latéral a plutôt bien verrouillé son couloir gauche et a tenté de combiner devant. Il a au moins eu le mérite d’essayer même si le déchet s’est encore trop invité dans sa partition.

Mohamed Sissoko (remplacé par Verratti à la pause) : 5
Pas toujours dans le bon tempo, le Malien n’a pas forcé mais sa seule présence a été une force de dissuasion pour le Dinamo. Verratti a emmené son savoir-faire, en jouant assez haut et en étant une base de lancement de jeu décisive (6,5).

Blaise Matuidi : 6,5
Récupérateur, on l’a vu balayer le milieu sur toute la largeur mais son poste originel de sentinelle l’a empêché de se projeter vers l’avant. Son replacement avec l’arrivée de Verratti l’a remis dans de meilleures dispositions. Son positionnement sur le but vient le prouver (61e).

Adrien Rabiot : 6
D’abord discret, il a joué bas et même eu une occasion, où il enlève trop sa frappe (23e). On l’a globalement senti en dedans mais avec une réelle sobriété dans ses choix. Pour des premiers pas en C1, ce n’est déjà pas si mal.

Jérémy Ménez (remplacé par Hoarau à la 75e) : 6
Il a emmené son peps en début de match avant de flancher en fin de première période. Lui aussi, il a directement été affecté en bien par l’entrée de Verratti. Son but montre qu’il joue en confiance. Bien placé, Hoarau a encore marqué (6)...

Ezequiel Lavezzi (remplacé par Pastore à la 68e) : 5,5
L’Argentin faisait son retour et a beaucoup permuté pendant une demi-heure avant de se fixer à gauche. Beaucoup de déchets mais il a une qualité qui lui colle à la peau : il ne lâche jamais rien. Dans ce laxisme latent, c’est utile.

Zlatan Ibrahimovic : 7
Trop bas, le Suédois a tout raté en première période et s’est idéalement repris par la suite. Conscient qu’il fallait simplifier son jeu, Zlatan a distillé 4 passes décisives pour Alex, Matuidi, Ménez et Hoarau dans des styles différents ! Il a également fait le spectacle avec des inspirations très personnelles. Du bon Zlatan.