Accès direct au contenu

Mea culpa

Pays-Bas : Van Marwijk assume, mais reste

Après un Euro totalement raté, l’heure à la remise en question pour les Pays-Bas. Si certains joueurs et leur ego sont pointés du doigt, c’est bien leur sélectionneur qui assume cet échec cuisant : « Je suis responsable de notre faillite dans ce tournoi, mais j'ai un contrat jusqu'en 2016 et pour le moment, je ne pense pas à mon avenir. » A chaud, il explique ensuite les raisons de ces trois défaites : « Il y a beaucoup de qualités dans cette équipe. Fondamentalement, elle est quasiment la même à une ou deux exceptions près. Nous avions besoin de plus de rythme et de jeunesse mais cela n'était pas facile à mettre en place et il était compliqué de rééditer ce que nous avons réussi il y a deux ans. » Pas de remise en cause des joueurs et leurs comportements sur le terrain, ce qui n’aurait pas été un scandale.