Accès direct au contenu

  1. 18h35 Wimbledon : Après Roland-Garros, Djokovic craque pour Nadal
  2. 18h15 Mercato - OM : À Marseille, tout le monde est sur le pont pour le transfert de Saliba
  3. 18h10 Mercato : Cristiano Ronaldo est poussé dans les bras de José Mourinho
  4. 18h00 Mercato - PSG : Campos reçoit une grande nouvelle pour le transfert de Lewandowski
  5. 17h45 Mercato - OM : En quête de liquidités, Longoria accélère pour le transfert de Caleta-Car
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : « Le boss, ce n’est ni Bielsa, ni Labrune, ni les supporters, ce sont les joueurs ! »

Alors que l’OM vit un début de mercato estival particulièrement mouvementé, Jean-Michel Larqué s’est interrogé sur la gestion du club phocéen.

Depuis l’ouverture du mercato estival, l’Olympique de Marseille a enregistré un certain nombre de départs. En effet, André-Pierre Gignac, André Ayew, Jérémy Morel ou bien encore Dimitri Payet ont déjà quitté le navire et Giannelli Imbula pourrait rapidement suivre. Ainsi, au micro de RMC, Jean-Michel Larqué a pointé du doigt la gestion du club phocéen.

« IL N’Y A PLUS DE PILOTE DANS LE BATEAU »

« Il n’y a plus de pilote dans le bateau marseillais. Je ne vois pas comment faire autre chose pour cette embarcation que d’aller s’échouer sur les rochers. Je ne comprends pas ce qui se passe. Je m’étonne de l’absence de Bielsa. On veut nous faire croire que pendant les tests physiques, on n’a pas besoin de l’entraîneur. Mais ça, c’est quand ça les arrange. Quand ça ne les arrange pas, ils disent que c’est le seul moment où on peut travailler sérieusement. Il faudrait savoir. Ou ils nous racontent des boniments, ou ils nous prennent pour des jambons. »

« BIELSA ? ON NE SAIT PAS S’IL SERA TOUJOURS L’ENTRAÎNEUR »

« À partir du moment où l’institution n’est pas forte, les joueurs font ce qu’ils veulent. Aujourd’hui, à part eux, personne ne décide. Le boss, ce n’est ni Bielsa, dont on ne sait pas s’il sera toujours entraîneur l’an prochain, ni monsieur Labrune, qui subit en permanence les événements, ni les supporters, qui ne font plus peur à personne. Ce sont les joueurs », a-t-il ajouté.

Articles liés