Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Labrune dresse le portrait du futur entraîneur !

Vincent Labrune, OM

Vincent Labrune est revenu sur le licenciement de Elie Baup et la nomination de José Anigo. Le président de l’OM en a profité pour dresser le portrait du prochain coach de l’OM.

« Nous sommes dans la même configuration qu’Arsenal ces dernières années en Angleterre ou que le Borussia Dortmund face au Bayern Munich en Allemagne, à savoir miser sur des jeunes talents d’avenir et avoir un entraîneur avec un profil de technicien capable de faire progresser les joueurs individuellement et surtout dans leur expression collective, a confié Vincent Labrune ce lundi dans l’émission Luis Attaque sur RMC. Sur cette première partie de saison, on n’a pas su trouver un équilibre d’équipe. Le profil sera donc plus celui d’un technicien que celui d’un meneur d’hommes tel qu’on peut l’entendre généralement. »

« ANIGO ? ÇA NOUS LAISSE LE TEMPS DE RÉFLÉCHIR… »

« On ne va pas aller plus vite que la musique. Avec José, l’avantage, c’est qu’on se connaît bien, qu’on s’apprécie et qu’on est totalement en phase. Aujourd’hui, il a vraiment un discours qui porte auprès des joueurs si j’en crois les retours de ces derniers, a justifié le président de l’OM. Là, il a une mission importante, essayer de remonter sur le trio de tête et de faire une performance dans une des deux Coupes. On va faire ça jusqu’à la fin de la saison et ça nous laisse du temps pour bien réfléchir au profil de l’entraîneur adéquat pour porter le projet marseillais qui reste ambitieux et n’a pas changé sur le moyen terme. »

« LE PRINCIPAL RESPONSABLE ÉTAIT L’ENTRAÎNEUR »

« La décision a été très dure à prendre. Elie est un homme bien, loyal, honnête, qui a fait un travail formidable la saison dernière dans un environnement compliqué et avec des moyens limités. On a bâti un projet différent cette saison et on a vraiment espéré le faire ensemble le plus longtemps possible, a ajouté Vincent Labrune. Mais on a considéré, malheureusement, et après une série de douze défaites en trois mois qui est énorme à l’échelle marseillaise, que nous étions tous un peu coupables mais que le principal responsable était l’entraîneur et qu’il fallait qu’on passe à autre chose. C’est l’injustice de ce poste. Elie n’avait peut-être pas, avec son staff, les solutions pour sortir de cette mauvaise passe. »

Articles liés