Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Chelsea

Mercato - Chelsea : Comment Abramovitch va apporter 55 M€ par saison aux Blues…

Roman Abramovitch, Chelsea

Alors que Chelsea a entamé sa mue il y a quelques saisons maintenant avec la perspective du fair-play financier, le club londonien s’apprête à franchir un nouveau pas décisif en ce sens…

Club souvent raillé et détesté en Angleterre dans les années 2000 pour son statut de « nouveau riche », Chelsea a longtemps fait exploser les compteurs sur le marché des transferts pour attirer les meilleurs joueurs du monde. Mais depuis quelques années, le milliardaire russe Roman Abramovitch, propriétaire du club, s’est légèrement calmé avec la perspective du fair-play financier, Chelsea devenant même un spécialiste de la vente de joueurs au prix fort.

YOKOHOMA SUCCESSEUR DE SAMSUNG POUR 55M€ PAR AN !

Or, le club londonien s’apprête à franchir une nouvelle étape pour s’affirmer encore plus comme un poids lourd du marché des transferts. En effet, selon le Guardian, Chelsea est en passe de signer un contrat record de sponsoring avec la firme Yokohama. Le chèque fait par le manufacturier japonais pour montrer sa marque sur le maillot des Blues et ainsi remplacer Samsung pourrait être de l'ordre de 275M€ sur 5 ans, soit près de 55M€ par saison ! En Angleterre, seul le contrat signé par Chevrolet avec Manchester United serait alors supérieur (73M€ par saison).

MOURINHO : « NOUS N’AVONS PAS PANIQUÉ »

Récemment interrogé sur le mercato estival réussi de Chelsea, José avait livré les clés du succès. « Tout d'abord, nous n’avons pas paniqué. Quand je suis revenu (pour la saison 2013-14), nous n’avons pas décidé d’acheter juste parce que nous voulions gagner désespérément. Si nous devons attendre un an pour être plus sûrs du profil du joueur que nous voulons faire venir, pas de problème. Il fallait qu’on soit certain de ce que nous voulions faire. Après cela, il est beaucoup plus facile de ne pas faire des erreurs, de tout analyser, tout essayer, connaître les joueurs en profondeur, savoir si les joueurs ont le potentiel ou non de s’améliorer sous votre direction. Ainsi, lorsque le marché d'été est arrivé, nous étions dans une très bonne position pour prendre les bonnes décisions pour améliorer notre équipe » a-t-il indiqué.

Articles liés