Accès direct au contenu

Foot - Mercato - AS Monaco

Mercato - AS Monaco/Real Madrid : « Falcao et Berbatov ? Il y en a un de trop… »

Radamel Falcao, AS Monaco

Grand absent de la deuxième partie de saison dernière à Monaco mais aussi du mondial brésilien, Radamel Falcao est désormais de retour. Mais suite à sa blessure, Dimitar Berbatov a débarqué sur le rocher en prenant de la place...

Dimitar Berbatov avait été choisi par Claudio Ranieri durant le dernier mercato hivernal afin de palier l’absence de Radamel Falcao. Et le choix de l’italien s’est révélé gagnant : avec 9 buts inscrits pour une quinzaine de matchs disputés, l’ancien Spur et Mancunien a convaincu l’AS Monaco de le garder cette saison. Mais dans le système à un attaquant voulu par Leonardo Jardim, la bataille pour une place de titulaire en pointe risque de faire rage cette année en Principauté.

« IL FAUT DEUX JOUEURS SUR LES CÔTÉS ET UN EN SOUTIEN »

En fin connaisseur, Jean-Pierre Papin a livré son analyse sur cette concurrence dans les colonnes de L’Équipe : « Les attaquants que j'aime bien? Roux, qui a besoin qu'on lui fasse confiance. Jordan Ayew, mais quand il joue devant. Pour moi, c'est un vrai 9, un percuteur. (André-Pierre) Gignac, c'est bien aussi. Son problème, c'est qu'il y a toujours un moment dans la saison où tu ne le vois plus. Un attaquant doit assumer son rôle : être à la pointe de l'épée, être constant. Et puis, il y a (Radamel) Falcao, dont les qualités d'attaquant sont impressionnantes. Mais va-t-il rester à Monaco ? Avec un joueur comme lui, il faut deux joueurs sur les côtés et un en soutien ».

« IL Y EN A UN DE TROP PARMI LES DEUX »

Radamel Falcao et Dimitar Berbatov ont évolué ensemble pour la première fois à partir de l’entrée en jeu du colombien face à Lorient (1-2). Mais Jean-Pierre Papin ne pense pas que ce duo d’attaque pourra fonctionner sur le long terme. L’ancien international français s’en explique, toujours dans le journal L’Équipe : « Quand je vois comment Falcao a joué avec (Dimitar) Berbatov après son entrée en jeu contre Lorient (pour la dernière demi-heure), je me dis qu'il y en a un de trop parmi les deux...».

Articles liés