Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Arsenal

Mercato - Arsenal : Insulté par des supporters, Wenger annonce la couleur pour la suite !

Arsène Wenger, Arsenal

Alors qu’Arsène Wenger est fortement critiqué depuis le début de saison d’Arsenal, l’entraîneur français des Gunners a réagi aux dernières insultes dont il a fait l’objet récemment.

Arrivé sur le banc d’Arsenal à l’été 1996 après avoir entraîné l’AS Nancy (1984-1987), l’AS Monaco (1987-1994) et le club japonais de Nagoya (1994-1996), Arsène Wenger a tout connu avec le club londonien. Après des succès fulgurants en Angleterre à ses débuts, le technicien français a connu une énorme période de vaches maigres à partir de 2005, à peine atténuée par une victoire en FA Cup la saison dernière. Aujourd’hui extrêmement critiqué, Wenger a même été récemment insulté par ses propres supporters après une défaite à Stoke City (3-2).

« LES CRITIQUES ? ÇA FAIT PARTIE DE NOTRE TRAVAIL »

Présent en conférence de presse ce lundi, à la veille d’un match de Ligue des Champions face à Galatasaray, l’entraîneur français a commenté ces critiques. « Si cela m’use ? Non, pas du tout. Nous sommes des gens du football et des footballeurs professionnels, nous devons faire face à ça. Je suis une personne compétitive. Ce qui est important, c’est le prochain match et répondre d’une manière forte. Cela fait partie de notre travail. Nous ne pouvons pas toujours nous chercher des excuses », a-t-il indiqué dans des propos relayés par le Mirror.

« NOUS VOULONS ÊTES JUGÉS À LA FIN DE LA SAISON »

Menés 3-0 à la mi-temps face à Stoke City, les Gunners ont en tout cas montré un visage bien moribond ce week-end. « Nous sommes abattus, tout le monde le ressent. Quand vous êtes déçus, vous devez répondre de manière forte. Vous ne pouvez pas garantir que vous ne perdrez jamais un match. Mais beaucoup d’équipes perdront à Stoke. Vous devez être réalistes. La réaction pendant le match a été forte et tout le monde est déçu, mais la Premier League est difficile et nous voulons être jugés à la fin de la saison. Pas après chaque match où l’émotion est très élevée. Retrouvons notre stabilité et voyons à la fin de la saison où nous serons », a-t-il ajouté.

Articles liés