Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

EXCLU - Mercato - OM : Bielsa dans la salle d’attente du Mexique

Selon Le 10 Sport actuellement en kiosque, la démission surprise du coach argentin après la première journée du championnat pourrait bel et bien cacher des raisons bien éloignées des critères évoqués par ce dernier.

Au soir de la défaite au stade Vélodrome face au Stade Malherbe de Caen en ouverture du championnat, au-delà de la mauvaise surprise générée par cette contre-performance inattendue, les supporters et dirigeants marseillais sont tombés de leurs chaises à l’écoute de la conférence de presse d’après match de Marcelo Bielsa : « J’ai terminé mon travail ici, je vais rentrer dans mon pays. Je ne peux accepter la situation d’instabilité du club. » Et Bielsa d’ajouter qu’il ne quitte pas l’OM pour rejoindre un autre club. Et que c’est une réunion dans la semaine avec les dirigeants marseillais qui l’a décidé à partir : « Le club à travers deux personnes m’a communiqué qu’il voulait changer (certains termes de l’accord conclu précédemment) ».

BIEN D'ACCORD AVEC LE MEXIQUE ?

Peut-être y a-t-il une part de vérité dans ce qu’a affirmé Marcelo Bielsa ce soir-là. Peut-être qu’en effet, la direction marseillaise aurait émis l’intention de discuter de certains termes de leur future collaboration, à l’initiative de l’actionnaire majoritaire. Mais il est également fort possible, voire même quasiment certain, que le coach argentin n’a pas dit toute la vérité lors de sa conférence de presse du 8 août. Loin, très loin de là…

UN INTÉRIM DE QUATRE MATCHES AVANT QU'IL N'ARRIVE

Selon nos informations, Marcelo Bielsa se serait en effet bien mis d’accord avec la sélection du Mexique dans les quinze jours précédents sa démission. Selon les termes de cet accord, il serait prévu que le technicien argentin prenne en main la destinée du Mexique après les quatre prochains matches de la sélection. Selon certaines indiscrétions obtenues par le 10 Sport, Marcelo Bielsa, qui serait très soucieux de son image contrairement à ce que l’on pourrait penser et qui ne tiendrait pas à décevoir les supporters de l’OM, aurait exigé de ne pas rejoindre immédiatement le Mexique, mais de laisser une phase d’intérim pour ne pas laisser l’impression d’abandonner Marseille pour un autre contrat.

Il aurait donc mis en place cette stratégie avec la fédération mexicaine d’installer un intérimaire pendant quelques mois. Il s’agit de Ricardo Ferretti, un entraîneur mexicain, qui lui-même a affirmé ne pas être là pour une mission longue durée, mais le temps de quelques matches pour que sa Fédération trouve la bonne personne. Sauf qu’a priori, elle l’aurait déjà trouvée…

A.B. et A.H.

Articles liés