Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Navas, Donnarumma… Sergio Rico dit tout sur la concurrence acharnée !

Relégué au statut de troisième gardien du PSG avec l’arrivée de Gianluigi Donnarumma et la présence de Keylor Navas, Sergio Rico affronte une concurrence redoutable cette saison. Le gardien espagnol, s’il semble clairement gêné par cette situation, ne compte pas baisser les bras pour autant.

Lors du dernier mercato estival, le PSG avait réussi plusieurs coups de maitre en attirant plusieurs stars sans verser d’indemnités de transfert, et ce fut notamment le cas pour Gianluigi Donnarumma qui était arrivé au terme de son contrat avec le Milan AC. Après avoir réalisé un Euro remarquable avec la sélection italienne et avoir été sacré meilleur joueur du tournoi, il s’est donc engagé libre avec le PSG jusqu’en juin 2026 même si le club de la capitale comptait déjà dans ses rangs Keylor Navas et Sergio Rico, en place depuis deux ans avec une hiérarchie très claire qui était définie en interne. Ce recrutement de Donnarumma a donc encore davantage bouché les perspectives de Rico, et le gardien espagnol se livre sans détour à ce sujet dans les colonnes de Mundo Deportivo.

« Ce n’est pas agréable, je ne vais pas vous mentir… »

« Ce n'est pas une situation confortable ou agréable, je ne vais pas vous mentir. Mais parfois, ces choses arrivent et vous devez les affronter de front, sans baisser les bras. Devoir rivaliser avec Keylor Navas ou Donnarumma n'est pas facile, mais je sais qu'avec du travail et de la patience, une opportunité se présentera. Que ce soit au PSG ou dans une autre équipe », assure Sergio Rico, qui s’efforce donc de rester très professionnel à l’entraînement au quotidien : « Ce qui m’entourage à m’entraîner dur avec Navas et Donnarumma ? Je n’imagine pas mon travail autrement. Vous devez être professionnel et être prêt à répondre à une opportunité, comme samedi dernier (NDLR : Il est entré en jeu face au FC Nantes). Tout est allé très vite. Je n'ai pas eu le temps de m'échauffer ou de stresser car l'expulsion de Keylor Navas était totalement imprévue. L'important était de se réchauffer rapidement, que le froid n'engourdisse pas mes muscles. », précise le troisième gardien du PSG, qui semble donc vivre très difficilement ce statut d’éternel remplaçant dans la capitale alors que Navas et Donnarumma se partagent entièrement le temps de jeu cette saison. Reste désormais à savoir de quoi sera fait l’avenir de l’ancien joueur du FC Séville et s’il cherchera à claquer la porte du PSG dès le prochain mercato hivernal, alors que son contrat court jusqu’en juin 2024 au Parc des Princes.

Articles liés