Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : « Ibrahimovic ? Le taulier se blesse, les remplaçants se libèrent… »

Alors que Zlatan Ibrahimovic est blessé, Edinson Cavani, Javier Pastore ou bien encore Lucas se sont montrés au niveau lors de la victoire du PSG contre Reims (3-0).

Vainqueur samedi de Reims au Parc des Princes, le PSG a du composer sans Zlatan Ibrahimovic, touché contre Chelsea en quarts de finale aller de la Ligue des Champions. Cependant, Lucas, Javier Pastore ou Edinson Cavani se sont montrés performants. Sur son blog, Denis Balbir a décrypté la performance parisienne. « Incroyable mais vrai. Cela arrive et les exemples à travers l'Europe du football ne manquent pas. Le taulier se blesse, les remplaçants, car il faut plusieurs choix pour remplacer une star, se libèrent et redeviennent ou continuent d'être eux mêmes ».

« PASTORE ? ENVOLÉ LE JOUEUR EXASPÉRANT QUI RÂLE »

« Sauf qu'au lieu de juste s'amuser à l'entraînement ou à l'échauffement, ils sont là sur le terrain en compétition avec l'adrénaline qui leur manque tant. Lucas, jeune et pétri de talent, va de plus en plus vite. 
Pastore est enfin là, a indiqué Denis Balbir. Le Pastore qui il y a quelques saisons refusait de préparer sérieusement un match à Saint-Étienne est transfiguré. Envolé le joueur exaspérant qui râle, qui perd des ballons, qui marche sur le terrain et qui n'était pas avare de rictus provocateurs quand on l'interrogeait pour savoir si c'était bien lui qui avait signé à Paris ou un cousin éloigné. »

« BLANC A TROUVÉ UNE DEUXIÈME COLONNE VERTÉBRALE »

« Laurent Blanc a fait tourné et l'équipe a trouvé une deuxième colonne vertébrale, ce qui n'est pas donné à toutes les formations de Ligue 1 ou d'ailleurs. 
Lucas, Pastore, Cavani, a-t-il ajouté. Les trois mousquetaires dont on attend qu'ils fassent mouche ont été dans le mouvement et Cavani, replacé dans l'axe du fait de la blessure d'Ibra, se sent des ailes. Dire qu'il frôle l'époque de la renaissance est un peu certes exagéré, mais on le sent heureux et il marque.
Avec Lavezzi, Motta, Matuidi et Maxwell sur le banc, Laurent Blanc avait changé d'adresse et était passé au numéro bis. »

Articles liés