Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : Sa méthode, son clash, son contrat… Labrune brise le silence sur Bielsa !

Grand artisan de la venue de Marcelo Bielsa à Marseille cet été, Vincent Labrune s’est longuement confié sur la révolution que l’Argentin a introduite à l’OM.

Moribond et parfois désespérant la saison dernière, l’Olympique de Marseille a subi un virage à 180° cet été suite au recrutement de Marcelo Bielsa. Entraîneur à la réputation flatteuse mais également imprévisible, le technicien argentin a superbement relevé la barre au Vélodrome, puisque ses joueurs trônent aujourd’hui au sommet de la Ligue après une série de sept victoires d’affilée. Interrogé ce lundi sur El Loco, Vincent Labrune n’a pas tari d’éloges sur lui.

« BIELSA ? IL NE FAIT PAS BEAUCOUP DE COMPROMIS… »

« Bielsa, la meilleure décision de ma carrière ? On verra à la fin de la saison. À titre personnel, il me rend fier. C’est quelqu’un que je suivais depuis longtemps. Je suis un grand fan du foot argentin, je suis très satisfait de sa rigueur, de son professionnalisme, de sa méthode, de l’énergie qu’il transmet à ses joueurs. C’est quelqu’un qui est à part, qui a une vision très précise des choses, on a parlé pendant deux mois des heures et des heures quotidiennes, pour qu’il ait certaines garanties pour mettre en place sa vision des choses. Il ne fait pas beaucoup de compromis, il est très sûr de sa méthode », a-t-il déclaré au micro de RMC.

« UNE SANCTION ? JE NE ME SUIS PAS POSÉ LA QUESTION UNE SECONDE ! »

« Une sanction après sa conférence de presse ? Je ne me suis pas posé la question une seconde ! Ça fait partie du personnage. C’est mon choix, je l’assume. Je suis très très heureux et très fier qu’il soit avec nous. On s’est vus très tranquillement, on a eu une discussion intelligente, constructive. Moi je n’ai aucun égo, ce qui m’importe c’est qu’on réussisse. Son contrat ? Dès notre 1ère rencontre, il m’a exposé qu’il se projetait à très court terme. Il a un contrat de 2 ans, vous avez parlé d’une clause de résiliation, nous on considère que ça peut être aussi une clause de renégociation. Donc on verra ça », a-t-il ajouté.

Articles liés