Accès direct au contenu

Foot - OL

OM/OL - Clash : Payet, Vélodrome... Aulas ne digère pas l’Olympico !

Interrogé après la défaite de l’OL contre l’OM au stade Vélodrome, Jean-Michel Aulas n’a pas manqué de pointer du doigt les erreurs d’arbitrage et le comportement des supporters marseillais. 

Très attendu, l’Olympico a tenu toutes ses promesses. Au sein d’un Vélodrome bouillant, l’OM a dominé l’OL (2-1) et s’empare de la deuxième place du classement derrière le PSG. Toutefois, cette rencontre a été émaillée par de nombreux événements. Avant le match, le bus des joueurs lyonnais a ainsi été caillassé tandis que l’arbitre a également eu un rôle important en sifflant un penalty pour l’OM suite à une main de Thiago Mendes qui faisait suite à une autre de Morgan Sanson. Le coup de Dario Benedetto n’a pas non plus été sanctionné, ce qui pousse Jean-Michel Aulas a s’agacer sérieusement de la situation. 

Aulas en colère 

« C’était un match spécial pour tout le monde et en particulier pour Marseille. Je déplore qu'on soit arrivé dans une cité de non-droit où tout est possible. Le car a été caillassé alors que l'après-midi sur les réseaux sociaux, il était annoncé qu'il serait caillassé. On appelait même à manifester contre Rudi Garcia mais aussi d'intervenir sur le car. Le délégué qui était à l'intérieur a été très ému, très inquiet. Donc, on ne peut pas imaginer que les joueurs n'aient pas été affectés. (…) Il faut aussi dire que le match est bouleversé par une mauvaise décision. On siffle penalty contre nous. Il y effectivement main, mais, comme sur l'action précédente, il y a une main indiscutable de Sanson, ce penalty change la direction du match. Pendant cette action, il y a une gifle de Benedetto qui n'est pas sanctionnée. L'arbitre peut ne pas la voir mais le VAR est là pour rectifier les choses. Il y a eu interrogation et je ne suis trop pas d'accord », lance le président de l’OL après la rencontre. 

Articles liés