Accès direct au contenu

Foot - FC Nantes

FC Nantes : Le club en remet une couche sur le PSG !

Michel Der Zakarian, FC Nantes

Suite à la défaite mardi soir contre le PSG pour le compte des demi-finales de la Coupe de la Ligue (1-2), le FC Nantes regrette le comportement des joueurs parisiens.

Au terme d’un match engagé, le FC Nantes s’est fait éliminé de la Coupe de la Ligue en demi-finale contre le PSG. Une défaite que le club nantais ne semble pas digérer. Michel Der Zakarian et Issa Cissokho ont regretté l’attitude de certains joueurs parisens, qui savent mettre des coups et pleurer.

« QUAND JE VOIS VERRATTI QUI SE ROULE PAR TERRE... »

« Ils savent casser le jeu, mettre des coups quand il faut et pleurer un peu. Ils ont un grand vécu. Ils savent tricher. Quand je vois Verratti qui se roule par terre alors qu’il n’a rien ou qu’un joueur de chez eux met un tampon au mien et qu’il fait semblant d’être blessé derrière… Quand ils mettent de l’engagement, ils pleurent, ils se roulent par terre, a indiqué Michel Der Zakarian, l’entraîneur du FC Nantes, au micro de RMC. Il faut savoir s’inspirer de ça aussi. Après, leurs buts sont valables, bien sûr, on n’avait qu’à mieux défendre. Mais il y a des faits de jeu. Je ne vais pas dire que c’est un scandale. Paris est une bonne équipe. Si elle est en finale, c’est qu’elle le mérite. Je ne vais pas dire qu’on éliminés à cause de l’arbitre. Mais sur certains faits de jeu, il s’est trompé, c’est un fait. »

« ON N’A PAS EU BESOIN DE THIAGO MOTTA POUR SE MOTIVER »

« Au début, on est resté derrière parce qu’on n’avait un peu le 5-0 qu’on avait pris au Parc dans la tête. Donc on ne voulait pas prendre une valise, a reconnu le joueur des Canaris. On a voulu d’abord bien défendre avant d’attaquer. Cette équipe de Paris a beaucoup d’expérience, de grands joueurs et de talent. Il ne fallait pas trop se livrer, a ajouté Issa Cissokho, également pour RMC. Après, quand on voit notre deuxième mi-temps, si on n’avait joué pareil en première mi-temps, le score aurait peut-être été différent. Il fallait mettre un peu de piment dans ce match. Le fait de les titiller un peu, ça a motivé tout le monde. On a montré qu’on ne voulait pas se laisser faire. C’est bien. Il faut qu’on continue comme ça et qu’on garde cette deuxième mi-temps en tête pour le prochain match. On n’a pas eu besoin de Thiago Motta pour se motiver. On a su répondre présent en deuxième mi-temps. C’est intéressant pour la suite. »

Articles liés